frontière | croyance
aide au personnage          guide du nouveau          l'enclave          groupe          rôles         test de répartition
Bon baisers
de l'enclave
Bienvenue dans l’Enclave, huis clos dont votre personnage amnésique est prisonnier. Votre but? Percer ses mystères, recouvrer la mémoire et récupérer votre identité. Puissiez-vous survivre malgré les tensions régnant actuellement entre l’Aigle, le Lion et la Belette... et nous quitter.

Inspiré par la saga Harry Potter, Attack on Titan, The Maze Runner, et les œuvres Studio Ghibli.
Avatar 200*320, pas de minimum de ligne
EFFIE
profil + MP
FINN/VOX
profil + MP
nom de l'imagenom de l'imagenom de l'imagenom de l'image



frontière | croyance
i n c l a v a t u s :: L'Enclave :: Bois-aux-loups
Message Sujet: frontière | croyance    Mer 2 Aoû - 0:56  
avatar
AQUILA
★ MISSIVES : 39
★ AVATAR : alistair - dragon age
★ RÔLE : Division I (Particulier)



Voir le profil de l'utilisateur

frontière | mai 11Attends une minute. Tu veux dire que là on se trouve sur le territoire des Liontarés ? Scar, le nouveau Particulier de la Division I, semblait fasciné par le fait de passer son pied au dessus d'une ligne imaginaire qui délimiterait les deux territoires. En réalité entre Aquila et Liontari, pour la survie de tous, aucune frontière existait, celles-ci écartaient par l'immense Bois-aux-loups. Le Nord pour les aigles et le Sud pour les lions. L'eau et le feu. Les  beaux et les moches.
Cela faisait bien deux jours qu'une partie de la division, sous les ordres du jeune chef, traversait tout le territoire Aquila puis le bois. Cette ligne invisible était le point de passage le plus important. Le régent Lucius était porté disparu et toutes les divisions avaient été envoyés dans les quatre coins de l'Enclave à sa recherche. Une battue aussi grande et importante que la disparition des sorciers de l'an 07. Tout le monde craignait de retrouver en mauvais état Lucius. Le retrouver mort.
Fatigués de cette journée de marche, ils décidèrent de planter les tentes et de commencer dès le lendemain les premières battues. C'était le meilleur moment de toute cette traversée. Le moment de repos pour enlever ses bottes, manger et boire. Et se moquer de celui qui s'est mangé un Billywig et se retrouve encore attaché à une corde, lévitant au dessus des têtes de ses collègues. Buvant du Cru-du-Troul, son vin préféré, Scar écoutait silencieusement les autres sorciers raconter leurs histoires, les rumeurs qui courent. Puis fatigué il décida de se coucher parmi les premiers, souhaitant une bonne nuit à celui qui volait encore, une bière à la main.
Le lendemain, le soleil était à peine levé lorsque le Particulier s'étira pour se lever. Seul réveillé de sa tente, il récupéra à la volé ses bottes et les enfila. Les gardes de nuit était encore debout, yeux bien ouverts et saluèrent le premier levé. Scar chercha un long moment les toilettes avant de réaliser qu'elles étaient nulle part.

L'autre homme volant est parti avec les latrines ?

Le sorcier qui était resté éveillé toute la nuit pouffa de rire.

— Non on a pas eu le temps de les installer.
— On aurait dû commencer ça en prem ...
— Bah, vas y, installes les.
Je vais pisser là-bas.

Scar montra du doigt tout d'abord la tente du chef de la division puis tourna les talons pour montrer plutôt un coin profond et sombre du bois. C'est parfait. Personne n'allait le retenir, si on pouvait se débarrasser de lui ce serait bien. L'envie devenant de plus en plus pressente, après avoir marché pendant plus de cinq minutes, fasciné par la flore locale, il choisit soigneusement l'endroit où se libérer. Un petit coin tranquille, discret, entre deux grandes feuilles et quelques arbres gigantesque. Allant beaucoup trop vite, hâté par le temps, il baissa son pantalon et tenta de viser quelque chose qui ressemblait à un étrange cailloux. Amusé il s'adonna à l'Art, dessinant deux ronds et une forme ovale entre les deux, avant de réaliser qu'une tête était juste à côté. Un visage fin, une cicatrice longue sur la joue gauche, deux yeux qui regardent dans sa direction. Scar ne bouge plus, comme figé, et comme si son cerveau n'arrivait pas à analyser la situation ridicule dans laquelle il s'était foutue. Même en ouvrant la bouche pour parler aucun son en sortit. Juste un sourire idiot et gêné. imaginez françois hollande

© CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: frontière | croyance    Mer 2 Aoû - 13:20  
avatar
LIONTARI
★ MISSIVES : 160
★ AVATAR : Ciri • The Witcher
★ CRÉDITS : Septima & Ange & Isa ♥
★ RÔLE : Chercheuse de relique



Voir le profil de l'utilisateur

LIE STILL LIE SILENT UTTER NO CRIES • Le soleil était encore bas dans sa course à l’ascension, les quelques rayons lumineux éclairant avec peine la silhouette qui déambulait. Ses pas légers la guider hors du sentier, flux régulier depuis son arrivé qui l’animait et fendait son visage balafré d’un sourire à la chaleur éclairée. Ses recherches l’avaient guidé bien plus loin que ses prédispositions lui accorder, mais sa curiosité balayait sa conscience pour apercevoir l’éclat de sa science. L’appel du sens, l’appel du devoir s’enroule autour de cette carapace et s’enfonce dans le squelette d’arbres d’un pas cadencé.

Déjà, l’éclat brillant attire les prunelles de la jeune femme qui finit par s’agenouiller près de la convoitise, avant qu’un étrange liquide se répande sur son précieux. Les paupières papillonnent le temps d’un instant, avant d’osciller vers la gestuelle suspendue sous l’ombre d’un sourire incommoder, aussi Croyance venait-elle d’interrompre un procédé habituel d’une mécanique aussi personnelle que ses propres affaires. Le coude se pose sur le genou et la tête au creux de sa main. L’esprit suspendu s’était rapidement consumé au fond de ses iris. Les pupilles papillonnent et s’efforcent de trouver un point d’ancrage sur le travail administré, mais seule une petite moue sarcastique avait répondu de ses actes, après tout, elle n’était pas apte à juger.

« - Je vous en prie, finissez. »

La voix s’écorchant dans le silence qui s’était posé, ses jambes se redressent légèrement pour venir se poser sur un tronc, non loin de son bel inconnu. Les jambes croisées, petit croc effectue la même gestuelle afin de reposer sa tête. Sans doute allait-elle entendre des plaintes sous la gêne qu’elle vient d’occasionner, mais elle préférait consolider ses bribes d’esprits punitifs tant qu’ils étaient pleinement vifs, au risque d’accroître la chose remuante se tenant à ses côtés. Croyance, la pudeur n’a d’égale que son intérêt pour les individus, peu présent. La louve percevait des ressemblances et qui pourtant étaient vaines. L’heure ne cessait de tourner, mais petit croc ne trouvait aucunement un sujet d’exploitation assez intéressant pour le moment que cette petite vengeance pour faire l’objet de sa pleine attention.

« - Venir sur ce territoire n’est sans doute pas la meilleure des solutions, vous savez. »

Menace silencieuse à peine dissimulée, pour mieux contempler le visage loin d’être gêné. Puis, les prunelles se plissent en un regard curieux sur la silhouette inflexible se dressant devant elle. En son sein, se forme des interrogations, les yeux de celle-ci se bardant d’une certaine appréhension, non sans sincérité ordinaire. Cependant, le statut de ce petit aigle semble complaire à petit croc, dont l’exploit pourra être révélé et retracer durant des années. Son expressivité s’éclaire soudainement, y décelant l’éclat de la réalité lorsque les souvenirs sont révélés. Cela doit être pour lui. Ses lèvres expirent un léger soupir.

« Restez prudent, l’audace n’est pas forcément la meilleure amie. »

Elle se dresse, sa carrure se fait droite, quoiqu’un peu sauvage. Les jambes ne tremblent et se détournent pour se fondre dans l’environnement irrégulier, l’épée se balançant dans son dos. Puisqu’un trésor vient de s’estomper et être nuisible, sa recherche matinale ne doit pas être vaine. Déjà, elle sent les vibrations de ses mains tremblantes, cherchant sa lame pour la dégainer et une proie pour se défouler.

「Wolves asleep amidst the trees 」


Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: frontière | croyance    Mer 2 Aoû - 14:04  
avatar
AQUILA
★ MISSIVES : 39
★ AVATAR : alistair - dragon age
★ RÔLE : Division I (Particulier)



Voir le profil de l'utilisateur

frontière | mai 11Le regard était glaçant bien que dans le vague. Les cheveux blancs donnaient un aspect froid et animal à l'inconnue se présentant à ses pieds - ou autre chose - combien de temps est-ce que Scar resta à l'observer, se retenant de continuer de pisser, comme si il y avait quelque chose qui bloquait. Elle était belle. Mais elle lui faisait peur.

Je termine.

Scar ressentait comme de la honte. Pour une raison qu'il ignore, un sentiment au fond de lui, lui qui n'est pourtant jamais gêné de se dénuder face à quelqu'un. Il ne connaissait pas cette personne, il aurait reconnu son visage entre milles.
Tandis que l'inconnue se redressa et alla se poser contre un arbre, comme presque prête à rester pour l'admirer, Scar lui tourna le dos et tenta de terminer au plus vite son affaire, gesticulant, toujours gêné. Évidemment dans son empressement sa braguette vint se coincer dans l'un de ces merveilleux bijoux. Heureusement il eu le temps de ne pas trop faire de dégât et serra les dents, essayant de retenir un cri. Bien joué. Il n'a jamais été matinal.

Venir sur ce territoire n’est sans doute pas la meilleure des solutions, vous savez. L'Aquila se retourna, ayant écouté attentivement les recommandations de la Liontari. Enfin, il ne sait pas vraiment si elle fait partie de ce clan, mais l'épée dans le dos peut penser à cette option. D'ailleurs c'est peut-être le bon moment pour s'enfuir, non ? Un sorcier d'Aquila qui s'enfuit ...

Restez prudent, l’audace n’est pas forcément la meilleure amie.
Oh. Euh. D'accord.

Et la voilà partie. Scar n'avait toujours pas bougé de son emplacement et n'avait réussi à sortir que deux pauvres phrases inutiles. Quelque chose chez cette femme l'intriguait. Sûrement sa curiosité qui se réveillait mais il était intrigué par cette longue cicatrice sur sa joue gauche. Peut-être une blessure au combat ? Avec son épée elle s'était peut-être battue. Une sorcière de Liontari ? Scar trouvait ça étrange qu'elle se retrouve toute seule mais après réflexion elle n'était pas habillé comme un membre d'une Division. … Lui non plus à vrai dire. Et d'ailleurs il n'était pas accompagné. Observant les alentours, devant lui, à gauche, à droite, derrière lui. Personne à l'horizon. Sûrement était-il fou mais il se décida sur un coup de tête de suivre la belle inconnue. C'était plus fort que lui.

Attendez !

Elle se doutait sans doute qu'il la suivrait. Dès le premier regard porté sur elle, il s'était accroché. Maintenant il sautait parmi les buissons, évitant de justesse les immenses racines des arbres, et se rapprochant de la jeune femme.

Est-ce que je peux au moins connaître votre nom ?


© CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: frontière | croyance    Mer 2 Aoû - 14:55  
avatar
LIONTARI
★ MISSIVES : 160
★ AVATAR : Ciri • The Witcher
★ CRÉDITS : Septima & Ange & Isa ♥
★ RÔLE : Chercheuse de relique



Voir le profil de l'utilisateur

LIKE A FOOL I BELIEVE THIS CAN CHANGE   • Le cri de l’attente avait sonné à ses oreilles pour une douce symphonie, petite louve s’était arrêtée d’un geste brusque. Un nouvel espace que la jeune femme avait trouvé, au nom de la découverte et elle s’était trouvé face à cet énergumène, à la multitude de faits et gestes à la morale bien mystérieuse. Curieuse, intéressée ou détachée, sa voix et ses prunelles n’ont pas demandé leur avis pour être entraîné dans cet échange.

« -Est-ce que je peux au moins connaître votre nom ? »

Il avait sans doute une raison appropriée et Croyance se devait de lui octroyer largement ce droit. Après tout, c’était elle qui s’était tenue là, tandis que son bel inconnu avec préféré la pudeur aux paroles. Petit croc avait gardé un sourire persifleur devant tant de pruderie. Lui faisant grâce d’un regard en biais, les pupilles oublient les caprices du temps et de son interlocuteur pour se focaliser sur un bruissement. L’œil balafré n’oublie cependant pas d’observer l’homme qui se tient face à elle.

« Croyance. Et vous ? »

La parole s’échoue doucement, souhaitant écouter le nom de l’homme qui se cache derrière ses lippes masculines, Croyance opte pour l’honnêteté, elle qui n’a jamais d’arrière-pensées. Petites billes avides de sens et de représentations, les sens de petit croc s’électrisent et ses doigts voguent, effleurant sa lame. En douceur, avec précaution. Mais pour l’heure, un problème plus délicat se pose à la petite louve, qui tire sa révérence pour quelques instants. L’âme aura bon vagabondé, Croyance se déplace à pas de loup, observant de ses yeux perçant la silhouette masculine qui la fixe. Ses pupilles se focalisent sur lui, elle y laisse promener son regard sur toutes les coutures, ne souhaitant pas brusquer l’oisillon bleuté si fébrile. Cependant, le bruissement retentit en un léger grondement. Pensée insensée venant s’immiscer. Le petit corps se détourne et pousse un léger mouvement de tête, mime silencieuse.

« Suivez-moi, je n’aime pas ces environs. Profitez-en pour me dire ce que vous faites ici. »

À juste titre. La sensation d’être perçue au loin par des billes inquiétantes, petite louve qui préfère s’éloigner, mais rester dans la frontière. Paroles échangées pour mieux percevoir. Autorité bafouée pour mieux dissimulé ces interrogations, où l’ombre de son propre questionnement tinte avec frénésie les parois rocheuses de sa boîte crânienne. À se demander si le geste entreprit était utile ou insensé. La petite louve parcourt bien trop souvent les vastes terrains pour ne faire confiance à son instinct, brûlant et électrisant sa peau. Ses billes se détournent et observent l’homme qui la suit, perforant le paysage qui se dessine. Quelques mètres, quelques instants.  

「Wolves asleep amidst the trees 」


Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: frontière | croyance    Jeu 3 Aoû - 0:21  
avatar
AQUILA
★ MISSIVES : 39
★ AVATAR : alistair - dragon age
★ RÔLE : Division I (Particulier)



Voir le profil de l'utilisateur

frontière | mai 11 Croyance. Et vous ? Scar était resté sur le nom malgré la question. Croyance. Pourquoi ce nom ? Est-ce qu'elle l'avait choisi ? Est-ce que ce mot représentait quelque chose pour elle ? L'Aquila ne voulait pas la brusquer avec toutes ces questions, et tandis que le regard de la louve venait se poser entre lui et le bois, il la regardait bêtement en souriant pensivement. Puis il vint à réaliser que l'inconnue à la cicatrice attendait toujours une réponse. Ses yeux s'écarquillèrent un instant, et sa voix parut plus légère et moins grave, prise par la surprise :

Scar.

Cicatrice. Et son regard était tendu vers la balafre de la demoiselle. Mais celle-ci semblait intriguée par autre chose. Était-ce lui qui la dérangeait ? Et l'obligeait à frôler de sa main son épée ? Pendant un instant il prit peur, très intrigué, se demandant si il ne valait mieux pas partir. Mais elle ne le regardait pas, et de toute façon pourquoi elle voudrait l'attaquer ? Ça se revend cher la peau de sorcier Aquila ? Puis soudainement elle lui demande de bien vouloir la suivre. Non en fait elle lui ordonne. Mais Scar ne le prend pas mal, il n'y fait même pas attention, hochant juste de la tête avant de presser le pas. C'est qu'elle marchait bien plus vite que lui. Et ses pieds n'avaient pas eu le temps de dégonfler totalement. Et ses bottes étaient vraiment très mal lassées ce qui lui donne une allure de boiteux quand il marche. La croyance reste silencieuse tandis que la cicatrice lui explique la situation.

Me réveillant tôt ce matin, d'une courte nuit, me vint à l’esprit l'envie gênante de mettre un terme au supplice de la vessie. Chemins faisant je me rendis bien vite compte que la seule façon de remédier au soucis était de m'enfoncer dans le bois pour y trouver un coin tranquille. La suite vous la connaissait.

C'était la première fois qu'il parlait avec plus de dix mots à la louve. C'était peut être déjà suffisant en fin de compte. Scar ralentit le pas, attendant qu'elle se retourne pour le regarder.

Vous m'avez dit de rester prudent. Je ne connais de vous que votre nom et ce que raconte votre visage, votre voix et vos vêtements. Et votre épée. Il leva les yeux vers le ciel, encore pas tout à fait éclairci. Aucun vent et pourtant l'air était frais comme il fallait. Vous m'emmenez quelque part ? La question n'avait aucun sous entendu, il était vraiment curieux. Scar était prudent, certes, mais il avait une confiance presque aveugle envers elle. En fait, comment se fait-il qu'il ne soit pas encore mort avec toutes les personnes auxquelles il laisserait sa vie entre les mains.


© CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: frontière | croyance    Jeu 3 Aoû - 13:54  
avatar
LIONTARI
★ MISSIVES : 160
★ AVATAR : Ciri • The Witcher
★ CRÉDITS : Septima & Ange & Isa ♥
★ RÔLE : Chercheuse de relique



Voir le profil de l'utilisateur

FEEL MY MOVE  •  « — Scar »
« — C’est un nom peu commun. Un beau nom. »

Souffles arrachés davantage pour elle que pour lui, masquant quelques instants sentiments et pensées. La marche se fait plus lente, dispensant de-ci de-là, des prédictions, des théories profanes, des ébauches concordant à la marque laissé sur son visage, comme à elle. Ils sont là, à l’éminente forêt de richesses en devenir, aux promesses d’aventures exaltantes, de paradis à voir. La belle aux cheveux cendrés coule un regard vers son inconnu, traversant son visage jusqu’aux chaussures non lacées, elle fut dévorée la gaucherie. La belle aux cheveux cendrés coule un regard vers son inconnu, traversant son visage jusqu’aux chaussures non lacées, elle fut dévorée la gaucherie. La tirade du grand homme avait suscité un geste chez la petite louve. Elle aborde un reflet de révérence la plus pure, sous les babines qui se dressent légèrement, peu éclatant et un peu sculpté comme ceux d’un adulte dont le mystère ne cesse d’être résolu. C’est l’ombre d’un sourire.

« — vous m'avez dit de rester prudent. Je ne connais de vous que votre nom et ce que raconte votre visage, votre voix et vos vêtements. Et votre épée. Il avait marqué une pause, un regard vers le ciel, elle continuant de le fixer. Vous m'emmenez quelque part ? »

La curiosité palpite aux tempes. Elle en avait presque oublié la bête qui rôde. La question n’avait rien de bien hasardeux, et elle ne le sera sans aucun doute jamais. Qu’elle soit mise à nue dans toute sa splendeur ou non, rien ne la préoccupait plus que la réponse donnée, et seulement cela. Quelques secondes d’hésitations qui la retiennent, mais autant se fondre dans l’ombre. Elle adresse un sourire plus voyant, les mirettes brillantes d’un éclat nouveau.

« — je pourrai en dire de même venant de vous. Nous ne sommes pas stupides, nous avons chacun des suppositions. Dites-moi les vôtres et je vous dirai les miennes. »

Jamais un gramme de plus, ni de moins. Sans doute, aurait-il par la suite une idée fugace, bien vite remplacée. Ses lèvres s'étirèrent en un maigre sourire non voilé avant d’étirer ses bras en de gestes félins. Et ses muscles et ses chairs saines se déplacent de quelques pas, d’un peu plus près, au parfum de son tempérament ardent par ses morsures iridescentes.

« — pour répondre à votre question, où voulez-vous que je vous emmène ? »

Partout. Nulle part. Peu lui importait au final. Et Croyance, elle peut inventer toutes sortes de fabulations et d’excuses pour donner raison à sa curiosité, dans l’attente insoutenable d’une réponse. Pourtant, ses pas savent où aller, toujours. Petit croc sait toujours où ses pas la guident dans l’immensité qui s’imprègne. Levant le visage vers le ciel, elle papillonne des yeux, de son semblant de forteresse éclaté par le soleil levant. Elle se retourne, le fixe et attend la réponse, pour l’emmener là les envies les guideront.

「Wolves asleep amidst the trees 」


Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: frontière | croyance    Ven 4 Aoû - 11:41  
avatar
AQUILA
★ MISSIVES : 39
★ AVATAR : alistair - dragon age
★ RÔLE : Division I (Particulier)



Voir le profil de l'utilisateur

frontière | mai 11Un beau nom. Scar pensait la même chose du nom de Croyance. Peu commun non plus, effectivement. Est-ce que cela s'accordait avec son esprit ? Était-elle le genre de personne à croire à une divinité ? Aux esprits ? Aux choses étranges qui se passent ici ? L'aigle ne pouvait deviner les réponses en regardant simplement le visage de la louve, et celle-ci l'éveillait de ses pensées en le regardant dans les yeux, un sourire non-dissimulé qui déforme sa cicatrice. Ses dents sont comme aiguisés. Scar pourrait jurer qu'elle a quelque chose d'animal. Elle ne vivrait pas dans cette forêt ? Ou alors une illusion ? Un animal qui peut se transformer un humain ? Ou un homme barbu dégoûtant qui a utilisé un sort de métamorphose pour s'attaquer aux pauvres garçons rôdants dans les bois ? Brrrr.

Je pourrai en dire de même venant de vous. Nous ne sommes pas stupides, nous avons chacun des suppositions. Dites-moi les vôtres et je vous dirai les miennes.

Scar conclu qu'il n'avait pas à trop s'inquiéter. Tout deux sont dans la même situation, ils se méfient l'un de l'autre mais en même temps ils connaissent la situation de leur rencontre : une coïncidence, avec juste deux êtres qui étaient au même endroit au même moment.
Croyance s'était rapproché, étirant ses bras, elle avait l'air bien plus souple et agile que lui. Où voulez-vous que je vous emmène ? Drôle et surtout très bonne question. Et puis, il fallait aussi qu'il dise ses suppositions la concernant. Scar était à présent debout sur ses deux jambes, dans ses bottes, les mains posées sur les hanches, les vêtements portés à la va vite comme quelqu'un qui venait réellement de se réveiller, observant Croyance qui devait faire à peine une demi-tête de moins que lui. Non, Scar n'est pas très grand.

Bon. En attendant de réfléchir à la question … Je suppose que vous êtes une Liontari mais que vous n'avez pas choisie votre camp en arrivant, comme nous tous ici. Je suppose que vous vivez un peu votre vie en solitaire, sans que personne vienne vous casser les c... les pieds. Je suppose que vous aimez la viande cuite à la planche brûlante. Et je suppose que vous étiez venue pour la même raison que moi, vous lâcher un coup entre les arbres, mais que je vous ai stoppé dans votre élan et maintenant vous vous retrouvez suivie par un idiot qui vous empêche d'aller vous libérer de ce supplice ?

Oh Scar était presque sûr qu'entre ces quatre suppositions il y en a bien une qui est vraie ? Peut-être la partie suivie par un idiot. Le voilà qui sourit bêtement, amusé lui-même par ce qu'il peut dire, au moins même tout seul il ne s'ennuie pas.

Oh, et, emmenez-moi où il vous plaira. moment de silence et il éclate de rire. On va jamais s'en sortir si on reste planté là. Bon, alors, attendez. se faisant pivoter sur lui-même, tournant comme une toupie, le doigt pointant en face, il se stoppa à un moment au hasard, puis montra la direction que l'arrêt avait indiqué. Est-ce que par là ça vous va ?

Sur le moment, il en oubliait sa mission principale. Le rôle d'un sorcier d'Aquila, dans la division I, recherchant les traces du Régent Lucius. Il irait les rechercher avec Croyance, qu'elle soit une Liontari ou pas ça ne le gênait pas. Tout comme elle avait bien devinée d'avance de quel clan il était. Elle savait que non loin, le reste des impériaux s'apprêtait à finir de se lever, et que si Scar ne rentrait pas dans la journée, ils se mettraient à le chercher lui aussi.

© CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: frontière | croyance    Ven 4 Aoû - 18:33  
avatar
LIONTARI
★ MISSIVES : 160
★ AVATAR : Ciri • The Witcher
★ CRÉDITS : Septima & Ange & Isa ♥
★ RÔLE : Chercheuse de relique



Voir le profil de l'utilisateur

FEEL MY EMOTIONS •  « « — Est-ce que par-là vous va ? »  » Les pupilles coulent vers les couleurs dansantes de son inconnu au nom de Scar, fragment d’un souvenir qui atteindra sa mémoire à défaut de sa dévotion lancinante. Et la petite louve, de ses pupilles émeraude, observe le visage anguleux de son interlocuteur qui se peint d’un sourire amusé voilant le reste de ces propos, percutant la boite crânienne de la jeune femme qui se revêt constamment de ce même regard. Alors, elle hoche la tête perceptiblement, avant que ses jambes ne suivent le mouvement. Elle guide loin de la frontière, sans laisser le temps de faire des prières. Elle sait où elle l’emmène, loin des Aiglons qui sont proches, mais dans la ligne droite pour éviter les reproches. Équité.

Puis, viens l’écume d’interrogations et de compassion pour ce masque balafré qu’elle aura voulu demander. L’écho de sa voix résonne à intervalles réguliers, de ces suppositions qui laissent les babines s’élargirent pour en laisser un léger rire. Cela forme un plat brouhaha dont l’origine gagnait les profondeurs de son thorax et qui disparut bien rapidement, laissant le silence planer, mais le même sourire amusé.

« — Je dois dire que vous avez des suppositions assez intéressantes, Monsieur l'Aigle. N’aimez-vous pas votre clan comme d’autres aiment les leurs ? »

Petit croc laisse planer ses mirettes loin derrière l’horizon, songeant à ses propres partenaires, à ses lèvres craquelées de trop parler, ou de ses soupirs qui laissent un sourire. Tous de cette petite troupe qui rend sa vie plus palpitante et elle moins récalcitrante. La tignasse se secoue quelques secondes, reprenant le fil du temps de son esprit vagabond, pour se focaliser sur son interrogation, les pupilles déviant légèrement de sa ligne de conduite, perturbée par ses propres pensées.

« Mais je dois dire que « l’idiot » en question à des suppositions qui sont parfois vraies, et d’autres fausses. À vous de me dire lesquels sont davantage pour moi que pour vous. Bien que vous méritiez d’être à terre pour ce que vous avez fait à la relique, vous me devrez quelque chose, soyez-en certain. »

Peut-être, n’était-ce pas réellement le cas, quand bien même, des heures sacrifiées pour un échec lui vaut d’être écorché. Et ils quittent peu à peu le terrain jonché d’arbres pour une plaine plus calme. Le sol gronde toujours autant, signe annonciateur d’un danger imminent. La jeune louve se prépare timidement, dans l’ombre de son interlocuteur amusant. Elle se retourne doucement vers lui, marchant en arrière de quelques pas prudents, en le dévorant de ses yeux ardents.

« — Mon grand aigle, faites-vous davantage partit du troupeau ou plutôt un loup solitaire, qui préfère la compagnie parfois moins causante et plus agréable, en supposant que votre témérité vous emmène loin pour des recherches dont vous pouvez ou pourrez prendre plaisir, à supposer bien sûr. »

Elle profite de quelques moments de partage pour se poser elle-même des questions, se demandant l’avis de l’aigle balafré et de son impétuosité. Elle ne saurait dire la raison exacte de son expédition, mais profite de l’instant présent qui parait déconvenue. Curiosité échappant à la raison de sa venue, autant en profiter avant que le soleil et que les autres aigles se lèvent et le cherchent. Petit croc qui ne souhaiterait se retrouver en danger, car elle a tant de choses à arranger, mais elle serait prête à tout saccager pour son bien et les siens. Elle ne se sent plus si aisément à l’aise, sachant que le soleil se lève et qu’elle devra être brève. Secouant la tête une seconde fois, elle chasse les pensées disparates et se focalise sur Scar.

« — Savez-vous vous battre, Scar ? Non pas que j’en doute. »

Peut-être juste un peu. Plaisanterie ? Peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
RÉPONSE RAPIDE


Sauter vers:  


frontière | croyance
i n c l a v a t u s :: L'Enclave :: Bois-aux-loups