Touche à ton c*l et enlève tes chaussures en entrant | Kuro
aide au personnage          guide du nouveau          l'enclave          groupe          rôles         test de répartition
Bon baisers
de l'enclave
Bienvenue dans l’Enclave, huis clos dont votre personnage amnésique est prisonnier. Votre but? Percer ses mystères, recouvrer la mémoire et récupérer votre identité. Puissiez-vous survivre malgré les tensions régnant actuellement entre l’Aigle, le Lion et la Belette... et nous quitter.

Inspiré par la saga Harry Potter, Attack on Titan, The Maze Runner, et les œuvres Studio Ghibli.
Avatar 200*320, pas de minimum de ligne
EFFIE
profil + MP
FINN/VOX
profil + MP
nom de l'imagenom de l'imagenom de l'imagenom de l'image



Touche à ton c*l et enlève tes chaussures en entrant | Kuro
i n c l a v a t u s :: L'Enclave :: Bois-aux-loups
Message Sujet: Touche à ton c*l et enlève tes chaussures en entrant | Kuro    Jeu 31 Aoû - 23:07  
avatar
ASVOS
★ MISSIVES : 47
★ AVATAR : Original de Kuvshinov-Ilya.
★ CRÉDITS : Avatar moi, image le web.
★ COMPTES : Premier ?
★ RÔLE : Mercenaire/Traqueur



Voir le profil de l'utilisateur

Touche à ton cul et enlève tes chaussures en entrant.

ft. KURO

  Revenons rapidement sur la situation dans laquelle tu te trouves.

Il n'y a encore que quelques minutes, tu cherchais à obtenir des informations sur une certaine personne que tu te devais de retrouver suite au contrat que tu avais passé avec ta nouvelle cliente.
Finalement une âme charitable appelée Kuro t'as suivi dans le but de te rendre une feuille que tu avais naïvement oublié sur le comptoir. Chose que tu t'es d'ailleurs juré de ne jamais ô grand jamais reproduire.
Ce jeune s'est alors avéré être un nouvel arrivant, frais de 3 ou 4 jours, pour lequel tu as éprouvé une certaine peine. Peine qui t'as entraîné à lui proposer le gite et le couvert pour cette nuit, chose inhabituelle chez toi, que tu as légèrement tendance à regretter maintenant que vous êtes à deux mètres de ta porte d'entrée.

Tu pourrais parfaitement lui dire que finalement il y a une créature dangereuse chez toi et que par conséquent tu ne peux pas l'héberger, mais la culpabilité serait trop grande. Et puis, peut-être qu'au fond de toi, tu ne peux pas résister à l'idée de présenter ton dur labeur exécuté avec le plus grand soin pendant 5 longues années.

Cette prouesse magique dont tu as fait preuve est aujourd'hui ta plus grande fierté, et la seule d'ailleurs. Bien-sûr si tes souvenirs t'étaient revenus, tu aurais pu te vanter de plus de choses, bien que ça ne soit pas dans ta nature, mais tu en es incapable.
Même si cette fierté subsiste sur les traits de ton visage, c'est totalement involontaire et tu en subis parfois les reproches.

Toujours est-il que tu dois entrer et faire entrer ton invité dans ton antre. Tu te places donc sur le côté de la porte ne bois, saisi la poignée, et entre ouvre.

- Saches que j'ai tout fait seule ici, mis-à-part quelques meubles, je suis la créatrice de tout ceci, alors bien-sur, c'est loin d'être parfaitet certaines pièces ont tendance à rétrécir par moment, mais c'est un sort vraiment difficile à maintenir correctement de manière constante et surtout sur une surface comme celle-ci... Sois indulgent.

Ta fierté maintenant confrontée au jugement d'autrui disparait pour laisser place à sa sœur l'humilité, qui récemment domine tes humeurs. Sur ce, tu ouvres un peu plus la porte, laisse entrer Kuro puis le suis silencieusement.

A ton grand étonnement, tu redécouvres avec lui ta maison. Le feu n'est pas allumé, alors d'un coup de baguette tu lui redonnes vie, ainsi qu'aux bougies trainant un peu partout dans les pièces, pour que chacune d'elles ait au moins une source de lumière.

Tu tournes la tête de gauche à droite, en comment de la cuisine, simpliste mais propre, dont le sol est fait de pierre apparentes, le plan de travail en bois et une table gisant au milieu de la pièce, puis de cette table ton regard tombe sur ce qui s'apparente à un salon, qui est alimenté par un gros canapé à l'air confortable faisant face à la cheminée mais dont il est séparé par une petite table basse en bois sur lesquels repose un certain nombre de livres.
Cette cheminée semble être ce qui sépare deux ouvertures cachées par des rideaux épais couleur pourpre.

Les bougies et le feu de cheminée donne un ton orangé à ton intérieur, emplissant la pièce d'une douceur et d'une chaleur pouvant mettre à l'aise le plus dur des hommes.

Un soupir d'aise t'échappe. Cet intérieur comme cet extérieur tu l'aimes. Tu passes donc à côté de Kuro pour lui présenter la porte qui leur faisait face quelques secondes encore.

- Cette porte donne dur l'autre extérieur. C'est un jardin, je cultive de quoi me nourrir, j'aurais aimé avoir une chèvre mais bon, j'ai beaucoup de plantes à la place..

Puis doucement tu t'écartes de la porte pour t'aventurer dans la cuisine, tu y retrouves Plouf, ton lapin d'un blanc immaculé et lui donne une feuille de salade que tu as prises sur la table.
Ta routine maintenant terminée, tu prêtes pleinement attention au nouvel arrivant.

- Il y a un paillasson pour essuyer tes pieds, et une étagère où mettre tes chaussures. Je vais enlever une paire des miennes attends.

Tu avais mécaniquement enlevé tes bottines et les avais laissé sur le côté en rentrant, alors en les rangeant tu prends une paire des tiennes que tu ne portes pas et les poses par terre. Bien-sur tu n'es pas très chaussures alors celles de Kuro auraient certainement tenuent mais tu n'as pas pu te retenir.

Ce n'est pas que tu es tendue, mais cette situation est nouvelle pour toi, et même ce n'est peut-être pas flagrant aux yeux de Kuro, tu n'es pas à l'aise.

 

 
FIDO
Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Touche à ton c*l et enlève tes chaussures en entrant | Kuro    Sam 9 Sep - 1:00  
avatar
ASVOS
★ MISSIVES : 20
★ AVATAR : Kuroro Lucifer - HxH
★ RÔLE : Apprenti mercenaire.



Voir le profil de l'utilisateur

CHEZ HANA.


Hana et Kuro étaient désormais dans la forêt, Kuro n'était pas rassuré. À son arrivé dans l'enclave, Kuro avait été pourchassé par un loup-garou avant d'être sauvé par le chasseur, pour tout dire il commençait à douter de l'honnêteté de son hôte. Après tout, elle est une mercenaire et qui sait, sa mission est peut-être d'éliminer les nouveaux de l'enclave ?

Plus ils se rapprochaient du lieu d'habitat de Hana, plus il stressait. De nombreuses questions et doutes filaient dans son esprit. D'extérieur c'était une cabane miteuse, un endroit parfait pour tuer un cadavre avant de le laisser se faire dévorer par les bêtes qui devaient habiter cette forêt. Pourtant Kuro continuait de suivre Hana sans rien dire, sans lui poser de question. Il savait qu'il était désormais trop tard pour fuir, surtout que lui ne savait pas se servir de sa baguette. Il n'avait donc qu'une seule chose à faire, prier pour que ce ne soit pas un piège.

Arrivé devant la cabane, Hana entre-ouvrit la porte avant de s'arrêter pour lui expliquer quelque-chose que Kuro n'avait pas entendu. Même si il ne laissait rien transparaître, il était en train de mourir à l'intérieur. Mais tous les doutes et les suspicions qu'il avait eu auparavant s’évaporèrent à l'instant ou il franchi la porte, la magie faisait des choses formidable.
La cabane était en réalité une grande maison qui lui réservait encore bien des surprises que Hana se faisait visiblement un plaisir de lui expliquer.

Cette surprise laissait Kuro bouche bée. Il ne fit que de suivre Hana sans rien dire, il contemplait l'endroit fasciné par ce que la magie offrait comme possibilité qu'il avait oublié.
Revenir en haut Aller en bas
RÉPONSE RAPIDE


Sauter vers:  


Touche à ton c*l et enlève tes chaussures en entrant | Kuro
i n c l a v a t u s :: L'Enclave :: Bois-aux-loups