answers ♕ cassidy
 :: L'Enclave :: Sud de l'Enclave :: L'Antre des Lions

★ MESSAGES : 141
★ AVATAR : original - takenaka
★ COMPTES : ahn + décima dusk
★ RÔLE : médicomage de la première division
avatar
LIONTARI

good decisions are just
bad decisions you didn't get to make



à chaque pas de plus vers ta destination, ton idée s’obscurcissait. ce qui te semblait lumineux jusqu’à peu sombrait et sombrait, pour que n’y demeure que le doute et les questions incessantes, les possibilités. tu ne craignais pas ta destination - mais tu craignais ses conséquences et son imprévisible. un comble pour une ancienne voyante peut-être - mais les cartes n’étaient pas une réponse, seulement une flèche pointée dans la bonne direction. et parfois, elles pointaient quelque part, et tu ne savais distinguer où.

ta destination portait un nom.
cassidy.
et si tu agissais sans sérieux, peut-être changerait-il.
peut être deviendrait-il « le traître ».

tu n’étais pas à l’abri d’une erreur, bien entendu. dans les faits, tu espérais même en commettre une à cet instant, alors que tu cherchais la lumière du garçon par la main de ton empathie. quel embarras ça serait, évidemment, de poser tes accusations mûrement réfléchies pour les voir réfuter, et ne distinguer aucun mensonge dans la voix de l’examiné. mais tu préférais l’embarras à la raison, juste cette fois. tu préférais le tort.

tu distinguas sa couleur, son bleu trouble, à côté d’une tente. autour de vous, la voie était libre, le camps moins agité qu’en temps normal comme si le monde s’était ralenti en votre honneur et celui de votre confrontation. d’abord, tu hésitas - puis tu acquiesças sans qu’on sache à qui, peut être à toi-même, pour confirmer la sagesse de ton entreprise.

tu arrivas devant ta destination, vide de certitude. sur lui, tu posais un regard inquisiteur et noble et compatissant alors que tu lui demandais : cassidy ? je suis désolée de te déranger, mais est-ce que je pourrais te parler un moment ? ton anxiété se lisait dans tes mains, liées l’une à l’autre alors que tes doigts remuaient avec impatience. c’est important pris-tu la peine de préciser, pour être certaine qu’il s’intéresse à ta demande. et tu ajoutas vite avec un petit rire faux : je fais sonner ça comme si c’était grave, mais ça va. c’est juste pressant.

et tu mentais. tu ne savais pas pourquoi. dans tous les cas, tu ne le quitterais pas avant d’avoir obtenu de lui un entretien - alors ce n’était pas une tactique pour le rassurer jusqu’à ce qu’il te suive. peut-être était-ce par empathie : la qualité humaine plutôt que la particularité. parce que tu te mettais à sa place (même si tu ne le serais jamais vraiment, car tu respirais l’honnêteté et lui n'était que mensonge) et tu réalisais que les "je peux te parler ?" te paniquaient. tu ne voulais pas lui en partager la pression, les sous-entendus, les quelque chose ne va pas.

c’était un peu absurde : quel était le mal d’une conversation ?
mais c’était la formule qu’avait employé ton mentor pour te dire qu’il partait en expédition, et la formule qu’avait employé la sorcière d'asvos pour te dire qu’il n’en reviendrait pas.


© quiel


Voir le profil de l'utilisateur
★ MESSAGES : 46
★ AVATAR : Craig tucker (dylan o'brien fanart) et dylan o'brien (IRL)
★ CRÉDITS : Me & Neige
★ COMPTES : Isadora
★ RÔLE : Espion d'Aquila chez Liontari
avatar
AQUILA

Answers


Pour l’instant tout se passait comme prévu.
Tu étais normal, tu menais un train de vie banal.

Tellement con que t’éveillait pas les soupçons. Discret quand il s’agit d’observer. Si bon dans les mensonges qu’on peut que croire la vérité.
Mais tu savais que malgré tout, tu devais te méfier. Certains lions avaient d’étranges capacités, entre les empathiques et les legilimens que tu te devais de fuir comme la peste.

Et parmi eux, il y avait Ahn.
Ahn, tu l’aimais bien, même si sa candeur et sa gentillesse un peu trop naïve te mettait inconfortable et mal à l’aise. Avec ce genre de filles, t’essaye de pas être trop un connard. Tu voudrais pas les faire pleurer, alors t’essaye d’être drôle.
Mais c’est toi qui finit par pleurer (de ta connerie).

Alors que tu roupillais un peu plus tôt que prévu, quelqu’un s’approche de ta tente. L’oreille tendu, tu te laisses bercer par le bruit des feuilles mortes qui s’écrasent sous ses chaussures. Tu te redresses et sort la tête de ta tente.

« Ouai ? C’est pour quoi ? Ah, c’est toi Ahn. »

Tu sors complètement, escroc jusqu’au bout, t’as l’air innocent au bout des lèvres.
Elle s’excuse, semble désolé, mais t’es pas affolé, juste suspicieux. Qu’est-ce qu’elle pouvait bien te vouloir à une heure pareil ? Et pourquoi cette gêne qui s’installait entre vous deux ne te prédisait rien de bon.

« Hm.. Si tu veux. »

Alors que tu la suis, tu surveilles son dos d’un regard noir et profond, sourcils froncés et pensées détraquées. Non, elle peut pas savoir la vérité, pas aussi vite. C’est autre chose. Une déclaration ? ça serait bien ta veine.

« Je te sens tendue, tu sais, tu peux me dire ce que tu penses hein. »

Elle s’était arrêté près d’un arbre, et t’avait plaqué ta main à côté de sa tête, comme pour être sûr qu’elle détourne pas le regard.

« Dis moi tout. »



Voir le profil de l'utilisateur
★ MESSAGES : 141
★ AVATAR : original - takenaka
★ COMPTES : ahn + décima dusk
★ RÔLE : médicomage de la première division
avatar
LIONTARI

good decisions are just
bad decisions you didn't get to make



tu te rassures quand il répond par l’affirmatif, ô combien hésitant il se montrait. tu n’avais pas le cœur à négocier avec lui, et tu n’aurais pas su inventer plus d’arguments pour qu’il t’écoute, si la soit disante importance de tes propos ne l’avait pas rendu curieux. alors tu acquiesces, embarrassée, cherchant dans ta mémoire une nouvelle destination, un autre endroit pour vous perdre tous les deux. tu te souvenais d’un coin tranquille et ombragé près du camp, assez près de lui pour garantir votre sécurité, mais assez loin pour permettre votre intimité.

sur la route, tes yeux ne se posaient pas sur lui - et pourtant tu le regardais. dans un coin de ton esprit comme dans un coin du sien germait la confusion, et ce que tu distinguais comme de la panique. peut être qu’il se doutait déjà de ce que tu savais, de ce que tu pensais savoir. et plus tu y pensais, plus les failles de ton plan à peine réfléchi t’apparaissaient, vives et dangereuses. parce que tu t’apprêtais à le pousser dans ses derniers retranchements avec quelques mots, à balayer tous ses secrets et précautions d’un simple je sais. et il saura que tu sais, et tu craignais sa réaction.

s’il était bel et bien un espion, alors peut-être que la douceur qu’il te montrait était aussi une hypocrisie.
peut être que ce garçon en qui tu avais une certaine confiance - malgré les non-dits, toutes les omissions - n’était qu’une façade.
tu voulais le voir de tes propres yeux - le vrai cassidy -, et connaître son mérite.

il suffit d’une pauvre minute pour arriver. immédiatement, il plaqua sa main à côté de ta tête : un geste que tu ne sus pas interpréter. une menace ? une précaution ? une habitude ? quoi qu’il en soit, ça avait détruit toute concentration que tu avais amassé sur la route, comme on amasserait des cailloux. tu peux me dire ce que tu penses, qu’il disait ; mais tu ne savais pas quoi penser.

c’est peut être pour cela que tes mots furent bien moins éloquents et organisés que tu ne le souhaitais vraiment. cassidy, je... et ta main se porta à tes cheveux alors que tu cherchais une suite, n’importe quoi. je ne sais pas vraiment comment te dire ça. c’est plutôt... plutôt quoi ? difficile à porter ? si dur à connaître, parce que tu préférais l’innocence ? comment feindrais-tu la surprise s’il vous trahissait vraiment ? embarrassant ?

tu détournais les yeux, bloquée dans un silence qui paraissait éternité alors que tu cherchais une façon décontractée de l’accuser de trahison. finalement, tes mains quittèrent tes cheveux, et tu cherchas son visage, te repérant à la flamme qu’était son âme. je sais qui tu es.


© quiel


Voir le profil de l'utilisateur
★ MESSAGES : 46
★ AVATAR : Craig tucker (dylan o'brien fanart) et dylan o'brien (IRL)
★ CRÉDITS : Me & Neige
★ COMPTES : Isadora
★ RÔLE : Espion d'Aquila chez Liontari
avatar
AQUILA

Answers


Ton cerveau ne savait plus quoi penser. Réellement, tu étais vraiment perdu. Sa manière d’éviter ton regard, sa gestuelle sensualisée par tes orbites délavés. Tu aurais voulu qu’elle ne se fasse pas autant désiré, qu’elle ne te fasse pas autant paniquer. Parce que son hésitation trahissait un niveau de gravité sur ce qu’elle allait t’annoncer.

Mais était-ce réellement une déclaration d’amour ? Ou se pourrait-il que ça soit déjà la fin pour toi ? Non. Tu étais un excellent menteur, un performeur et un acteur. Personne ne pouvait voir clair en ton jeu. Aussi et surtout parce que tout n’était même plus clair dans ta propre tête. Mais peut-être que ce flou dans l’encéphale avait activé ses antennes.

L’air sévère mais détendu, tu la dévisageais, les sens aux aguets. Prêt à agir, dégouté de devoir avoir à agir. En fait.

« Crache le morceau Ahn, je vais pas te manger. »

Ironique, car au vu de comment tu la regardais, on aurait réellement dit un prédateur, guettant sa proie pour la dévorer.
Malgré la douceur que tu espérais lui transmettre, pour la mettre en confiance.. Tu ne pouvais empêcher tes phalanges de craquer nerveusement et d’observer aux alentours par vigilance. Si jamais elle t’annonçait ce que tu craignais, personne ne devait entendre.

« Ce que tu veux me dire.. tu l’as dit à quelqu’un ? »

Tu ne peux pas t’empêcher de prendre un air menaçant. Tout semble s’écrouler sous tes pieds. Dis le, dis le maintenant.
L’impression d’être bloqué dans une tempête, se retenir de déglutir sur tes baskets.
Et une tête familière qui passe non loin de vous.
Bordel.



Voir le profil de l'utilisateur
★ MESSAGES : 141
★ AVATAR : original - takenaka
★ COMPTES : ahn + décima dusk
★ RÔLE : médicomage de la première division
avatar
LIONTARI

good decisions are just
bad decisions you didn't get to make



il grandit impatient : tu grandis incertaine. mais tu ne pouvais plus faire machine arrière, pas après des mots si mystérieux et graves, qui laissaient tout entendre sans rien dire. alors il insistait, et tu te retranchais en toi-même, les bras croisés, soudainement plus petite que tu ne l’étais vraiment. et sa main, maudite soit sa main qui t’empêchait de te défiler cette fois-ci.

il te posa une question, comme pour t’aiguiller, t’extirper ton secret qui finalement était le sien. tu y répondais dans un murmure, fuyant son regard. non, je voulais t’en parler avant. en être sûre. en devenais-tu une cible, alors ? tu étais l’unique témoin. et pourtant, même si il y avait cette appréhension qui ne te lâchait, cette imagination qui se devait d’imaginer le pire, tu ne fuyais pas encore. cassidy ne te terrifiait pas, car quand tu regardais son âme, tu croyais en sa bonne nature.

mais tu ne pouvais pas rester dans cet autre monde d’empathie, à fixer la couleurs des autres. il attendait une réponse que tu devais lui donner, ne serait-ce par respect, pour ne pas le faire languir davantage. le problème ne changeait pas pourtant : tu ne trouvais pas les mots. alors après un silence qui sonnait si bruyant, tu choisis de dire la vérité, toute la vérité telle que tu l’avais vécu. cassidy, tu mens. tu fermas les yeux, comme si ça t’aiderait à affronter la suite. tu mens comme tu respires. les voilà les faits : ceux qui avaient piqué ta curiosité, ignorant que chercher la vérité ce n’était pas monter mais descendre.

et parfois tomber.

tu caches quelque chose. tu n'as jamais été honnête.


© quiel


Voir le profil de l'utilisateur
★ MESSAGES : 121
★ AVATAR : Anarchy Stocking // IRL : Shelley Hennig
★ CRÉDITS : ♥♥
★ RÔLE : Recruteuse
avatar
LIONTARI
Tu bailles Félice, tu n'as pas beaucoup dormi cette nuit et la journée semble dure à supporter. Tu t'étires et tu sors de ta tente après quelques minutes de léthargie. Tu regardes autour de toi quelques secondes, histoire de voir qui était présent et qui ne l'était pas avant de te diriger vers les cuisines pour te préparer quelque chose à manger. Tu n'es pas quelqu'un qui se réveille rapidement Félice, tu as besoin de temps pour commencer ta journée et dans le silence c'est préférable. Tu te levais tôt généralement pour ça, pour profiter.

Tu sors de l'Antre pour vouloir te poser devant la forêt, appréciant l'air frais qu'apportait l'endroit. C'est un bon moyen de commencer. Et pourtant, alors que tu te pensais seule, tu vois alors Cassidy en face d'une brune que tu reconnais entre mille. Ahn. Elle te tourne le dos et ils semblent en pleine conversation. Qu'est-ce qu'ils font à cet heure ? Question qui germe, curiosité qui brûle comme si elle ne dormait jamais. Tu te redresses, tu vas les rejoindre pour savoir ce qui se trame. Même si l'impression que ça ne soit pas quelque chose de bon se fait sentir. Tu n'entends rien et tu vois que Cassidy t'a repéré. Il est plus grand que Ahn et avec ta chevelure, difficile de te louper. Et puis, tu allais juste les saluer, rien de bien grave non ?
answers
BY MITZI


Voir le profil de l'utilisateur
★ MESSAGES : 46
★ AVATAR : Craig tucker (dylan o'brien fanart) et dylan o'brien (IRL)
★ CRÉDITS : Me & Neige
★ COMPTES : Isadora
★ RÔLE : Espion d'Aquila chez Liontari
avatar
AQUILA

Answers


La situation semblait partir de plus en plus en cacahuètes. Jamais tu n’avais autant transpiré Cassidy. Jamais cela ne t’avait traversé l’esprit de peut-être devoir étrangler une femme pour sauver ta peau.
Non.
Tu étais un excellent menteur, effroyable et éloquent orateur.
Tu ne pouvais pas perdre pied, tu devais rester sûr de toi, le sourire doucereux et innocent aux lèvres, charmeur comme d’habitude. Mignon, drôle et surtout innocent.

Personne ne devait te démasquer ici, et à commencer par les gens que tu appréciais le plus sur ce camp. Tu fixes alors Ahn d’un regard langoureux mais interrogateur. Tu hoches la tête rapidement et hausses les épaules avec un merveilleux jeu d’acteur.

« Je ne vois vraiment pas de quoi tu parles Ahn. J’ai mes secrets, comme toute personne ici, c’est normal. Mais je cache rien de spécial aux autres du camp. »

Tu as des frissons quand elle murmure qu’elle sait qui tu es.
Toi même tu sais pas vraiment.
Alors comment elle, elle pourrait.

Soudain, la silhouette familière se rapproche. Le sourire aux lèvres et les oreilles curieuses, tu paniques réellement, ne voulant pas qu’elle apprenne qu’Ahn se doute de quelque chose. Tu sais qu’elles sont amies, Ahn pourrait lui demander son avis alors.. Alors tu prends la mauvaise décision, dans le feu de l’action.
Tu attrapes le visage de la jolie brunette, tu plaques tes lèvres contre ses lèvres, tu sentirais presque les larmes de l’effort te monter aux yeux. Sans forcer un passage jusqu’à sa langue, tu prolonges le baiser avec une fougue trop fausse pour être sincère, fermant les yeux et les rouvrant pour jeter un regard désorienté vers Felice.



Voir le profil de l'utilisateur
★ MESSAGES : 141
★ AVATAR : original - takenaka
★ COMPTES : ahn + décima dusk
★ RÔLE : médicomage de la première division
avatar
LIONTARI

good decisions are just
bad decisions you didn't get to make



tu te sentais plus légère, maintenant libre de ce poids qui pesait sur ta conscience : celui du secret. celui de croiser cassidy tous les jours, et d’entendre ses mensonges, et de te demander pourquoi. pendant longtemps, tu n’avais su quoi faire. le plus simple aurait été de prévenir septima, de confier la responsabilité à quelqu’un d’autre. mais tu étais comme ça ahn, gentille, naïve, avec de la sympathie à tendre, à distribuer même aux plus grands des hypocrites.

avec trop de pitié.

et il nia avec nonchalance, comme si tu étais une folle : mais tu entendais et tu ressentais le mensonge, à force d'en vivre un. cassidy mentait encore. face à toi, on ne pouvait pas gagner : l'aveu était aussi traître que le déni - ultimement, il ne restait que le silence, et celui-ci parlait de lui-même. pourtant, ton don opérait sa magie dans la négation, et c’était là tout son problème. tu connaissais la fausseté d’une chose mais ne pouvait apprendre sa vérité que par élimination. un travail de longue haleine que tu t’apprêtais à mener comme la fouineuse que tu étais lorsqu’un nouvel élément entra dans votre décor.

félice.

tu ne reconnus pas immédiatement sa couleur, et cela malgré le temps que vous aviez passé ensemble, dernièrement. la vérité c’était que vous étiez plus des connaissances que des amis véritables, et ignoriez tout des secrets de l’une et l’autre. et pourtant, tu ressens la panique alarmante de cassidy grandir en sa présence, alors tu le regardes lui, puis elle, et tu te demandes pourquoi.

mais lorsque tu ouvres la bouche, ce n’est pas pour lui demander mais pour le rassurer : si tu n’abandonnais pas tes doutes à son égard, y lier d’autres membres du clan t’était indélicat, rude. c’était stigmatiser quelqu’un bien avant son verdict, et tu n’étais pas si injuste. mais tes mots te sont volés avant même d’être tout à fait formés dans le fond de ta gorge - on te condamne au silence avec un baiser.

et tu ne comprends pas.
et les choses se passent trop vite.
sa main sous ton menton, ses lèvres contre les tiennes, et toute sa maudite volonté, son inexplicable volonté. tu la confondrais presque pour de l’amour, mais à force de les subir, les émotions se révélaient à toi dans toute leur sincérité. tu distinguais la jalousie de l’envie, le doute de l'hésitation et la fougue de la passion.

alors c’est après un instant de choc muet que tu le rejettes, éloignant son visage et détournant les yeux pour que tes lèvres ne lui soient plus accessibles, avec ces milles questions qui se pressaient dans tes pensées, les pour qui, les pourquoi. mais il y avait le spectre de sa bouche sur la tienne qui te plongeait dans un silence abasourdi, et l’embarras qui t’obligeait à fuir ses yeux. qu’est-ce que c’était, commences-tu, et on entendait une confusion évidente dans les tremblements de ta voix, que ça cassidy ?


© quiel


Voir le profil de l'utilisateur
★ MESSAGES : 121
★ AVATAR : Anarchy Stocking // IRL : Shelley Hennig
★ CRÉDITS : ♥♥
★ RÔLE : Recruteuse
avatar
LIONTARI
Son air paraît alarmé et tu fronces les sourcils. Pourquoi est-il paniqué ? Tu te poses pleins de questions Félice, et tu approches pour avoir des réponses. La conversation est donc si gênante ? Ton pouls s'accélère, tu es curieuse de savoir ce qu'il se passe. Et pourtant tu t'arrêtes. Tu verrais presque Cassidy se pencher au ralenti alors qu'il prends le visage d'Ahn qui t'observais avant, tu le vois approcher sa bouche de la sienne et le temps se fige l'espace de ces longues secondes où ils s'embrassent. Tu ne peux pas détacher tes yeux de ce que tu vois, tu as l'impression que ton corps ne veut plus bouger. Qu'il se brise un peu aussi. Et quelque chose monte lentement mais sûrement, ça te glace le sang, ça te refroidie le cœur avant finalement que tes larmes ne viennent.

Tu recules, trop vite. Tu détournes le visage avant que tes pleures ne dégringolent sur tes joues, et tu cours. Loin, le plus loin possible. Tu ne sais pas pourquoi tu as cette réaction, tu ne sais pas pourquoi tu as envie de t'éloigner mais tu ne te contrôles plus. Tu souffres sans avoir conscience de la raison mais tu es certaine d'une chose.

Tu as mal. Et tu ne veux plus le voir.
answers
BY MITZI


Voir le profil de l'utilisateur
★ MESSAGES : 46
★ AVATAR : Craig tucker (dylan o'brien fanart) et dylan o'brien (IRL)
★ CRÉDITS : Me & Neige
★ COMPTES : Isadora
★ RÔLE : Espion d'Aquila chez Liontari
avatar
AQUILA

Answers


Merde, merde.
Pourquoi est-ce que tu avais tendance à toujours prendre les mauvaises décisions ? A être égoïste pour sauver ta peau. A être ce petit con qui bouscule les autres sans demander pardon. A être ce connard trop sincère pour être honnête. Ahn est désorientée, autant que toi d’ailleurs. Mais au moins plongée dans un mutisme qui t’arrangeait pour le coup. Tremblante (autant que toi d’ailleurs) elle te demande ce que c’était que ça.

Mais tu sais pas réellement.
C’était soudain.
C’était une erreur.

« C’était rien. Oublie, oublie ça d’accord ? »

C’était bien beau de sortir ça comme ça mais.. le mal était fait. Comme l’oublier, comment faire semblant. Mais c’était plus vraiment ton problème désormais. Tu en avais d’autres qui se profilaient devant tes yeux hébétés. Felice venait de se ramener et sa réaction n’était pas du tout celle escompté. Elle .. pleurait ?
Et merde.

ça te chamboule plus que ce que tu voudrais t’avouer. Tu plantes Ahn sans rien ajouter pour lui courir après. Pour la rattraper comme un dégénéré en hurlant dans tous le camp des lions.

« FELIIICE ! FELICE ATTENDS ! »

Mais tu cours plus vite qu’elle.
Elle et ses petites gambettes.
Tu te saisis de son poignet pour la forcer à s’arrêter, pour qu’elle stoppe sa course effrénée. Essoufflé tu tires un peu plus sur ta prise pour qu’elle se retourne et l’afffronter. T’es prêt, tu tires ta moue la plus désolé possible. T’as une tête de con c’est horrible.

« Felice, c’est pas ce que tu crois putain… »



Voir le profil de l'utilisateur
★ MESSAGES : 121
★ AVATAR : Anarchy Stocking // IRL : Shelley Hennig
★ CRÉDITS : ♥♥
★ RÔLE : Recruteuse
avatar
LIONTARI

answers

Quel étrange douleur Félice, elle parcourt tes veines, elle se transforme peu à peu en colère quand tu l’entends courir derrière toi. Tu ne t’arrête pas de fuir, autant que tes yeux continues de pleurer. Pourquoi est-ce que tu réagis ainsi Félice ? Pourquoi est-ce que tu trembles ? Pourquoi est-ce que tu te presses ainsi ? Raison inconnue, mais tu le fais c’est tout ce dont tu es sûre. Il t’appelle, tu ne stoppes aucunement ta course. Le pire, c’est que ça t’est familier. Tu as cette impression d’avoir déjà fait ça. D’avoir déjà souffert ainsi, d’avoir déjà fuie de cette façon. Mais tu ne sais pas comment. Ni pourquoi.

Inévitablement il finit par te rattraper, sa main tire sur ton poignet pour t’arrêter et tu lui fais face, son visage reflétant une moue à pardonner. Qui se veut excusable. Mais tu serres les dents Félice. Tu as juste envie de lui foutre un poing dans le nez. Qu’il ai mal. Qu’il regrette.

« - Et qu’est-ce que je dois croire ? Dis-moi hein, je dois croire quoi ?! »

Excessive, tu le foudroie sur place avec tes yeux ravagés par la douleur. Tu ne sais même pas pourquoi tu es ainsi Félice, mais tu ne peux pas t’empêcher de le ressentir. Tu le regardes, tu pleures alors son visage est un peu flou, tu meurs d’envie de savoir à quoi il a bien pu penser. En fait, tu veux le savoir maintenant. Et sans lui demander son avis. D’un coup ferme, tu le fais tomber en frappant son genou. Plié et perdant un peu son équilibre, tu le pousses au sol avant de te mettre à califourchon sur lui et sans attendre plus longtemps, tu approches ton faciès du sien pour le saisir de tes mains sans qu’il ne puisse bouger. Vos souffles se mêlent presque, ses yeux foncés ne peuvent pas échapper aux tiens.

« - Tu mériterais que je fouille dans ta tête pour y voir les raisons qui t’ont poussées à faire ça. »

Tu en meurs d’envie Félice. Mais tu ne vas pas céder si facilement à la tentation. Tu as travaillée ton impulsivité et tu te retiens de le faire, de craquer et de chercher toi-même les réponses. Tes mains tenant fermement son visage, tes larmes tombent pourtant encore et s’écrasent sur ses joues. Trop sensible Félice. Trop furieuse de nature.

« - Alors pourquoi… Pourquoi est-ce que tu me fais pleurer bordel. »

Tu serres les dents à en avoir mal à la mâchoire, tes sanglots ne cessant pas de te faire trembler alors que tu le revois en train d’embrasser Ahn. Pourquoi est-ce que tu pleures Félice ? Pourquoi le voir embrasser ton amie te fait un tel effet ? Pourquoi au juste est-ce que tu as cette envie de hurler et de frapper quelque chose ?

« - Pourquoi tu as fait ça. »

Ta voix est ferme, agacée. En colère. Et le moindre doute te fera basculer dans sa tête. Chagrin inconnu et familier, cœur meurtrit qui cogne dans ta poitrine, tu ne le lâchera pas tant que tu n’auras pas de réponse.
BY MITZI



Voir le profil de l'utilisateur
★ MESSAGES : 46
★ AVATAR : Craig tucker (dylan o'brien fanart) et dylan o'brien (IRL)
★ CRÉDITS : Me & Neige
★ COMPTES : Isadora
★ RÔLE : Espion d'Aquila chez Liontari
avatar
AQUILA

ANSWERS


Tu ne sais pas si c’était une si bonne idée de l’avoir suivi. Mais tu l’avais fait par instinct. Tu l’as fait parce que ton corps te poussait à ne pas rester sur place. Tu la tiens fermement par le poignet, et découvre son visage ravagé, ses traits courroucés. Tu fronces les sourcils, sans savoir comment réagir. Tu ouvres la bouche mais rien ne semble vouloir en sortir. Elle a l’air trop en colère et tu supportes pas l’idée de pouvoir la perdre aussi facilement. Même si techniquement elle n’était pas vraiment à toi non ?

« Mais écoute moi ! »


Trop tard, tu ressens une forte douleur dans le tibia, tu tombes devant à elle, à genoux. Le menton en direction de ses hanches. Mais avant même d’avoir pu réagir et te relever, elle te fait basculer en arrière.

« Eh mais doucement putain ! »

Tu fronces les sourcils, attrapant ses poignets au dessus de ta tête pour éviter qu’elle te frappe. T’as le réflexe de monter le genou mais tu t’arrêtes avant de cogner son ventre avec. Le combat de rue avait fait de toi guerrier en lutte. Mais au moins tu gardais le sang-froid nécessaire pour ne pas lui faire de mal. Elle dégage ses poignets car tu lui lâches et elle se saisit de ton visage. L’expression perturbée par chacun de ses gestes tu ne réagis pas. Jusqu’à ce que tu comprennes ce qu’elle voulait faire.

« Casse toi de ma tête, Alice ! »

Tu lances des éclairs avec tes yeux, lui faisant comprendre de même pas oser essayer. Suspect ou non, tu ne supportais pas l’idée même qu’elle puisse voir aussi profondément en toi.
Tu attrapes son visage au moment ou elle te questionne : pourquoi tu l’as fait pleurer ?

« Mais je sais pas moi… Je suis juste qu’un connard tu te rappelles ? »



Voir le profil de l'utilisateur
★ MESSAGES : 121
★ AVATAR : Anarchy Stocking // IRL : Shelley Hennig
★ CRÉDITS : ♥♥
★ RÔLE : Recruteuse
avatar
LIONTARI

answers

Il ne veut pas que tu entres dans son esprit, que tu puisses lire ce qu’il y a à l’intérieur alors que ça serait tellement plus simple. Tu aurais tes réponses les plus honnêtes et sans aucune cachotterie. Tu saurais ce qu’il en est réellement. Il aurait pu te faire mal avec son propre genou, tu l’as sentie, mais il n’a rien fait. Il ne t’a pas blessé, rien. Et tu le fixes, perdue dans tes propres émotions. Tu ne cesses de pleurer alors qu’il se saisit de ton visage pour te répondre. Vous êtes si proche l’un de l’autre que tu pourrais juste faire un mouvement pour effleurer sa peau. Mais tes larmes suffisent au contact de son épiderme.

« - Et ça te plaît d’être un connard ?... »

Agressive, tu fronces tes sourcils en ne cessant de lui jeter ce regard colérique et brûlant. Pourquoi tu lui en voulais à ce point Alice ? Car il t’appelle ainsi, Alice. Il a osé prononcer ton vrai prénom.

« - T’aimes ça Arcturus ? Faire pleurer les filles ? »

Te faire pleurer toi en l’occurrence. Ta voix est rauque, sèche et amère. Pourquoi est-ce que tu es dans un tel état ? Pourquoi Alice ? Tu recules, cette situation t’échappe. Tout t’échappe. Ça va trop loin. Beaucoup trop loin. Tu te redresses, tu l’écartes et tu te remets debout en secouant la tête. T’as pas à être ainsi Félice. Et pourtant tu es une flamme qui menace de le dévorer.

« - Laisse tomber. Ça me regarde pas et j’en ai rien à foutre. »

Pas très crédible avec tes larmes qui coulent encore. Mais tu ne veux plus être exposée ainsi. Tu veux fuir. Continuer ta course loin de lui. Vulgaire, violente, tu mets ton bouclier offensant pour te détacher de la situation. C’est ta façon de partir, d’abandonner, de t’isoler.

« - Reste donc le connard que t’es et m’approche plus. »

Ne me refais plus jamais pleurer pour ça. Plus jamais.
BY MITZI



Voir le profil de l'utilisateur
★ MESSAGES : 46
★ AVATAR : Craig tucker (dylan o'brien fanart) et dylan o'brien (IRL)
★ CRÉDITS : Me & Neige
★ COMPTES : Isadora
★ RÔLE : Espion d'Aquila chez Liontari
avatar
AQUILA

ANSWERS


Le seul contact que t’as avec sa peau c’est tes mains sur son visage et ses larmes sur le tien. Une goutte salée vient se perdre entre tes lèvres alors que tu ne cesses de défier son regard courroucé. Tu voudrais pouvoir arranger les choses, mais tu ne peux pas lui dire la vérité. Prisonnier d’un pacte avec Aquila, tu fais double jeu. Mais tes sentiments commencent à naitre pour cette putain de fille et tu peux rien faire pour les réfréner. Il faudrait que tu rentres à Aquila et que tu ne la vois plus jamais pour qu’ils finissent par disparaitre. Mais c’était pas vraiment prévu dans le programme ça n’est-ce pas ?

« Ouai, ça m’a pas mal réussit ces derniers mois. »

Tu ne lâches pas le regard, elle se redresse, toujours aussi en colère. Tu t’appuies sur tes coudes, les enfonçant dans la terre et tu te relèves à ton tour en contractant les cuisses.

« Arrête de faire style que t’en as rien à foutre. Quelqu’un qui s’en fout pleure pas comme ça. »

Tu lèves ta main pour la poser sur son épaule mais tu te retient au dernier moment, hésitant clairement à le faire.

« Je suis désolé, Felice. »

Le prénom d’Arcturus te fait flancher, au vu de la conversation que vous aviez déjà eu ce soir là sous les étoiles. Tu te renfrognes, sourcils toujours froncés. Mine boudeuse d’enfant grondé.

« Et puis ce que je suis un connard, je vais me permettre de l’être jusqu’au bout. »

Tu attrapes son visage pour l’embrasser violemment, d’une passion presque innocente. Tu sais qu’elle en redemanderait, elle est complètement mordue de toi et ça se voit. Tu descends tes mains dans son cou, le caressant sensuellement pendant que tu continues de dévorer ses lèvres.
Puis tes doigts viennent agripper ses épaules, et tu recules ta tête, l’air un peu con tu dois sûrement te l’avouer. Prêt à recevoir une tarte dans la tronche tu restes à capter son regard, un léger rictus provocateur venant déformer ta jolie petite sale gueule.

« Et je te fais pleurer si je veux d'accord ? » que tu sussures avant de te maudire d'être aussi con.



Voir le profil de l'utilisateur
★ MESSAGES : 121
★ AVATAR : Anarchy Stocking // IRL : Shelley Hennig
★ CRÉDITS : ♥♥
★ RÔLE : Recruteuse
avatar
LIONTARI

answers

Tu ne comprends pas ce qu’il te raconte. Ça lui réussit depuis quelques mois d’être un connard ? Ta mine se referme encore plus alors qu’il se relève aussi. Il lève sa main mais clairement ton regard lui interdit de la poser sur ton épaule. Tu pourrais lui en coller une si jamais il venait à te toucher. Mais paradoxalement, tu as appréciée cette étroitesse entre vos corps il y a à peine quelques secondes. Tu voudrais presque le sentir de nouveau contre toi, avoir sa respiration qui percute tes lèvres, fixer ses prunelles en permanence… Et ça te déstabilise Félice. Trois ans dans l’Enclave, trois ans sans rien avoir ressentie de similaire. Peut-être avant ta vie ici, peut-être avec l’autre Arcturus.

Ton sourcil se arque, tu n’as pas le temps de protester quand il s’approche pour t’embrasser. Surprise Félice, cette sensation t’es trop familière pour que tu le rejettes. Encore une fois, il te bouleverse par sa manière d’être. Ahn, puis toi… Ta main sur pose sur ta baguette dans ta poche alors que sans t’en rendre compte, tu lui rends son acte avec la même ardeur. Félice passionnée, tu as un frisson quand il caresse ton cou, tu aimerais qu’il continue mais tu fais taire cette vois dans ta tête. Il vient d’embrasser Ahn et il en fait de même avec toi. Il joue simplement, il n’en a rien à foutre de ce que tu peux ressentir.

Il arrête le contact, il parle comme un vrai connard et tu lèves ta baguette pour la pointer sous son menton.

« - Tu vas regretter de me prendre pour une conne Cassidy. Embrasser Ahn, et m’embrasser après, t’es culotté. »

Ton visage s’orne d’un sourire mauvais avant que tu ne prononces le sortilège fatidique.

« - Legilimens. »

L’instant d’après tu te retrouves entourée d’étoile. Un ciel sombre avec comme seul lumière ses pensées, un spectacle que les nuits les plus tristes pouvaient offrir. Tu as une nouvelle impression de familiarité, comme si tu connaissais cet esprit. Que tu y avais déjà lue les pensées de ce garçon. Mais c’est impossible Félice, c’est la première fois. Et sans plus attendre, une image s’offre à toi. Celle montrant sa discussion avec ton amie un peu plus tôt. Attentive Alice, tu ne te gênes aucunement en revivant cette scène. Tu sentir sa gêne quand il t’aperçoit avant que cela ne laisse place à de la panique. Il a un besoin de faire taire la brune, un besoin de couper court à la discussion pour ne pas que tu saches quelque chose. Et il l’embrasse. Et toi tu fuis. Et il te suit, toujours avec cette panique au cœur. Mais cette fois te concernant.

Tu reprends tes esprits, tu sors de sa tête et tu le pousses pour qu’il s’écarte.

« - … Tu l’as embrassé parce que t’étais paniqué ? Tu crois sérieusement que c’est la chose à faire dans ce genre de moment ?! »

Tu secoues la tête en reculant encore, complètement dépassée. Mais il est complètement stupide ou quoi ?

« - Et après tu sors que tu peux me faire pleurer quand tu veux ? »

Tu serres les poings. Tu as envie de lui en retourner une pour qu’il comprenne que tu n’es pas un objet. Que tu n’es à personne Alice. À personne.

« - Je ne suis pas un objet qu’on fait souffrir pour le plaisir. Alors la prochaine fois que tu me fais pleurer Cassidy, t’as intérêt à t’être entraîné en occlumancie. Parce que je vais fouiller le moindre recoin de ton crâne jusqu’à ce que tu en ai la migraine. Car je sais que la dernière chose que tu souhaites c’est qu’on fouille dedans. »

Menaçante, tu le regardes avec un mépris non dissimulé. Comment as-tu pu croire une seconde que… Non. Il ne doit plus t’approcher Alice. Tu pensais que c’était un jeune homme bien, mais il vient de te prouver le contraire. Même si c’est du à de la panique, tu es trop énervée pour comprendre. Trop énervée pour être raisonnée.

« - Retourne donc voir Ahn et ne viens plus me parler. Les connards dans ton genre, ça me donne envie de les frapper. Et j’ai autre chose à foutre que de me salir les mains inutilement. »

Violence inutile, l’écho d’une conversation similaire résonne dans ta tête, comme une alarme qui t’indiquerait que tu vas trop loin. Mais tu lui tournes déjà le dos pour partir, tu le laisse déjà en plan pour fuir. Tu ne veux plus de ça. Tu ne veux plus qu’il abuse comme ça.

Et pourtant, le goût de ses lèvres restent ancré sur les tiennes.
BY MITZI



Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: L'Enclave :: Sud de l'Enclave :: L'Antre des Lions
answers ♕ cassidy

Sauter vers: