❝ Nightcall | Pv. Felice
 :: L'Enclave :: Ingary :: Quartier commerçant

★ MESSAGES : 46
★ AVATAR : Craig tucker (dylan o'brien fanart) et dylan o'brien (IRL)
★ CRÉDITS : Me & Neige
★ COMPTES : Isadora
★ RÔLE : Espion d'Aquila chez Liontari
avatar
AQUILA

Nightcall


Violence.
Adjectif qui gouverne ta vie et fait bouillir tes veines.
Quand les muscles se froissent et que les os se brisent.
Sous tes poings.
Tu aimes te battre Cassidy, car tu aimes gagner. Tu as ce besoin irrépressible d’avoir mal pour réussir à ressentir. Car sinon t’es comme une coquille vide. Sinon t’es bon à être le larbin d’Aquila pour le restant de ta vie d’ici.

Cogner et te faire cogner, ça te faisait du bien, pour penser à autre chose qu’à ces guerres de clans. Pour te recentrer sur ta première préoccupation : sortir d’ici. Peut-être que tu avais plus ta place chez les lions au final, philosophiquement parlant.

Nez qui saigne, oeil amoché et lèvre éclatée, tu continues de sourire face à ton adversaire. T’as prévu de lui foutre une bonne raclée. Quelle heure était-il ? La nuit dominait sur Ingary, la lune et les passants vos seuls amis. Les étoiles détournent les yeux Cassidy, les cris de la foule seront vos seuls témoins. Prisonniers de ce cercle que forment les spectateurs, tu t’avances vers celui que tu affrontes, lui assénant des directs du droit avec force et précision. Tu le regardes s’écrouler alors qu’il te fait tomber toi aussi dans un ultime croche-pied. Mais trop tard, il a perdu et tu as gagné. Gagné le droit de te coucher avec des hématomes ce soir. Droit de passer encore pour un con devant celle qui te faisait chavirer.

Putain mais elle est partout ?
C’est la première chose qui te vient à l’esprit alors que la foule s’est éloigné et que t’es toujours au sol, allongé sur les pavés, la gueule en sang et le fric sur la poitrine. Et qu’elle est là, à croiser les bras. Tu pousses un rire nerveux, crachant du sang au passage alors que le mec qui gérait les combats vient renverser une bouteille d’eau sur ta figure.

« Je croyais que tu voulais plus me parler, Félice Alice. »

Et en plus tu la provoques.

« Plus sérieusement, tu m’expliques ce que tu fous là à cette heure-ci ? »

Autoritaire, tu passes ton poignet enrubanné pour t’essuyer le visage. Trempé dans un mélange de sueur, de sang et d’eau du robinet.

« Je vais finir par croire que tu peux pas te passer de moi. »

Surtout que la dernière chose dont tut e souviens d'elle. C'était d'un baiser fougueux avec Finn. Baiser que tu savais reconnaitre. La bonne odeur de vengeance suintait de tout ses pores.




Voir le profil de l'utilisateur
★ MESSAGES : 121
★ AVATAR : Anarchy Stocking // IRL : Shelley Hennig
★ CRÉDITS : ♥♥
★ RÔLE : Recruteuse
avatar
LIONTARI

Nightcall

Tu sais pas ce que tu fais Félice. Mais tu es consciente que c’est une mauvaise idée. Tu ne devrais pas y aller, tu ne devrais pas le voir encore. Mais c’est plus fort que toi, ça faiy mouvoir tes membres malgré ta raison, ça te dirige toujours vers lui. Cette volonté de t’assurer qu’il va bien, ce besoin de le savoir en un seul morceau. Tu fronces les sourcils, ça ne s’est pas bien passé entre vous récemment mais peu importe. Tu t’en fiches Félice, tu ne pourras pas te pardonner s’il lui arrive quelque chose. Et c’est parce que ça te tourmente que tu traverses la forêt pour aller chez les jaunes, traversant les petites ruelles en ayant pour seul guide les cris et les acclamations résonnant sur les murs.

Silencieuse, l’air fermé, tu sens une chaleur monter dans tes veines. Tu t’es déjà battue Alice, tu sais ce que ça fait de combattre, de se libérer d’une fureur qui démange au point de provoquer des insomnies. Tu sais que ça t’es déjà arrivé, c’est une sensation qui ne t’es pas inconnue. Les phalanges brisées à force de frapper, le sang coulant de la bouche à force d’encaisser… Tu avances donc Alice, tu pousses ces gens qui sont trop nombreux et qui entourent les combattants de rues en les acclamant. Tu te frayes un chemin en ignorant les protestations et tu le vois alors tomber mais avec un sourire. Il vient de gagner et l’argent tombe sur lui.

Gagnant, mais à quel prix ? Tu croises les bras quand il te remarque sans répondre à sa provocation. Tu pourrais lui écraser ton pied dans sa figure tellement il t’énerve en cet instant. Mais tu ne fais rien. Parce que le voir comme ça te déchire à l’intérieur. Tu avances alors qu’un homme que tu ne connais pas lui jette de l’eau dans la figure, tu l’ignores royalement avant de sortir ta baguette.

« - Je fais ce que je veux. Je n’ai pas d’explications à te donner. »

Tu le scrutes, tu l’analyses des pieds à la tête, tu serres les lèvres en le voyant saigner ainsi.

« - Lèves toi. Il faut te soigner. Et si tu refuses, j’utiliserais la magie. »

Tu fronces tes sourcils, tu montres ton sérieux et ta froideur de l’instant. Il a l’air pitoyable, tu as envie de lui hurler son inconscience à la figure mais tu ne fais que serrer tes doigts autour de ta baguette. Bordel, pourquoi est-ce qu’il faisait ça ? Tes yeux sont durs Félice. Tu ne supportes pas de le voir par terre et aussi amoché.

« - T’es moche. »

Comme une gamine. Il n’était pas beau à voir, il paraissait encore plus con que la dernière fois. Et ça te brise le cœur. Bordel de merde.
Ça te brise le cœur Alice.
BY MITZI



Voir le profil de l'utilisateur
★ MESSAGES : 46
★ AVATAR : Craig tucker (dylan o'brien fanart) et dylan o'brien (IRL)
★ CRÉDITS : Me & Neige
★ COMPTES : Isadora
★ RÔLE : Espion d'Aquila chez Liontari
avatar
AQUILA

Nightcall


L'eau vient s'éclabousser sur ton visage, nettoyant un peu le sang de tes hématomes. Mais t'es plutôt en bonne forme contrairement à celui à qui t'avais mis une raclée. Felice semble toujours en colère.. et sa moue courroucée te fait presque craquer. Elle est mignonne avec son air de fille indomptable.

Elle te répond d'un ton sec et tu fais la moue, courbant l'échine en avant pour lui murmurer à l'oreille.

« Allons allons, quand ça me concerne en fait. T'as justement des explications à me donner. J'aime pas trop être filé tu sais. »

Tu fronces les sourcils, croisant les bras. Ton regard est accusateur cette fois. Tu ne perds pas le rictus méchant qui donne le ton d'un réglement de compte à cette conversation.

« J'avoue, tu fais ce que tu veux. Genre comme embrasser mon pote Finn pour me faire rager ? »

Tu tapes du pied d'un ton important et impatient, sans jamais lâcher son regard. Tu veux la fixer, la mettre mal à l'aise, lui montrer que t'es pas dupe de son petit jeu.
Mais elle te coupe avec un "t'es moche" un peu gratuit et surtout infondé ?
Tu éclates d'un rire cristallin en passant à nouveau ta main pour essuyer ton visage.

« Je pensais plutôt que j'étais beau comme ça moi. »

Tu passes ta main sur sa tête, lui ébouriffant les cheveux avec violence.

« Allons allons, j'espère que tu t'inquiètes pas pour moi là? »

Ce que tu pouvais être chiant.



Voir le profil de l'utilisateur
★ MESSAGES : 121
★ AVATAR : Anarchy Stocking // IRL : Shelley Hennig
★ CRÉDITS : ♥♥
★ RÔLE : Recruteuse
avatar
LIONTARI

Nightcall

Il s’approche mais tu ne cilles pas. Ton expression ne change aucunement alors qu’il murmure dans ton oreille, tu ne fais que le fixer quand il te parle de ton fameux baiser avec Finn. Oui, c’était une vengeance envers lui, oui tu l’avais fait exprès. Oui, tu as voulue le faire réagir et ça a l’air de fonctionner au vu de son faciès impatient et réprobateur. Tu l’as cherché Alice, mais c’est désiré. Il en a fait de même après tout, ce n’est qu’un retour de sa propre médecine comme on dit. Revancharde Alice, tu es encore remplie d’amertume en y repensant.

« - J’espère que tu n’es pas en colère pour ça. Les connards ne s’attachent pas à ce qu’il paraît. »

Tes yeux sont accrochés aux siens, son rire éclate et tu arques un sourcil. Tu as déjà la bonne excuse quant à ta présence ici.

« - Finn s’inquiète pour toi. C’est lui qui m’a dit que tu étais possiblement ici vu que tu n’es pas en patrouille. En train de te donner en spectacle. »

Sévère, tu lui tournes à moitié le dos pour commencer à marcher. Tu n’as pas menti en disant que tu ne t’inquiétais pas, simplement parce que tu ne sais pas raconter de bobards. Alors tu as détournée la chose de telle sorte à ce que ton opinion ne soit pas révélée. Tu t’écartes quand il ébouriffe tes cheveux et tu fronces les sourcils, montrant clairement que ce n’était pas le moment. Que ça ne serait jamais plus le moment.

« - Dépêche-toi. On a pas toute la nuit. »

Tu restes distante, tu ne veux pas qu’il te perturbe encore plus. Tu t’en veux d’avoir ainsi abusée de Finn, mais il ne t’en a pas vraiment voulu. Tu t’es excusée ensuite, te sentant comme une gamine de t’être vengée ainsi mais c’était plus fort que toi. Fière Alice, tu as toujours du mal à encaisser ce qu’il a pu te faire. Et encore plus les émotions qu’il a pu te faire ressentir. Cette tristesse, ces larmes, cette colère… Jamais tu n’as été comme ça auparavant. Et tu ne veux plus jamais l’être. C’est trop douloureux pour ce que c’est.

BY MITZI



Voir le profil de l'utilisateur
★ MESSAGES : 46
★ AVATAR : Craig tucker (dylan o'brien fanart) et dylan o'brien (IRL)
★ CRÉDITS : Me & Neige
★ COMPTES : Isadora
★ RÔLE : Espion d'Aquila chez Liontari
avatar
AQUILA

Nightcall


Bon. Elle a l'air vraiment saoulée cette fois. Mais la voir s'inquiéter pour toi malgré tout te fait sourire intérieurement. Felice avait beau faire la fille insensible, elle avait quand même un coeur tout mou prêt à fondre. Elle rétorque d'un ton cinglant, te laissant penaud. Tu te grattes la tête d'une mine incertaine, comme si tu pesais le pour et le contre.

« Hmm... Je crois que je le mérite, je suppose. »

Mais ton air change quand elle parle de Finn. Il s'inquiète ? C'était étrange que quelqu'un s'inquiète pour toi. Surtout quand cet ami faisait parti du camp ennemi. Tu leur mentais à tous, au fond. Et alors que la culpabilité aurait pu venir parasiter ta mission, tu préférais te détacher de ce genre de réflexions. Tu devais exécuter ta mission jusqu'au bout. Sans leur causer du tort. Tu n'aimais pas grand monde, ni même les Aquila qui t'avaient recueilli. Peut-être Effie, qui t'avait confié cette mission à la base. Mais à part les rapports que tu lui envoyais, tu ne lui avais pas vraiment demandé de nouvelles.

« Je ne me donne pas en spectacle. Et puis j'ai fini ma journée je te signale. »

Agacé, tu lui attrapes le bras, aussi impulsif qu'elle pouvait l'être en ce moment.

« Et puis de quoi tu te mêles d'abord ? Encore une fois, je t'ai rien demandé ! Je peux me démerder tout seul ! »

Tu tiques ta langue sur ton palet, nerveux. Elle t'énervait avec ses grands airs. Si elle continuait comme ça, tu donnais pas cher de votre relation. Car si elle t'espionnait en prétextant n'en avoir rien à faire, ça allait puer pour ta mission.

« Alors assume un peu ce que t'as dans le bide, ma belle ou casse toi hors de ma vue. »

C'était peut-être l'adrénaline qui te faisait prendre des risques car tu risquais d'avoir de nouveaux bleus ce soir.



Voir le profil de l'utilisateur
★ MESSAGES : 121
★ AVATAR : Anarchy Stocking // IRL : Shelley Hennig
★ CRÉDITS : ♥♥
★ RÔLE : Recruteuse
avatar
LIONTARI

Nightcall

Tu n’aimes pas ce cinéma Alice. Non, tu n’aimes pas jouer ce jeu débile et immature de la colère et la vengeance. Il t’attrape le bras, tu sens sa colère émaner de ses pores alors qu’il reprend la parole avec agacement. Tu serres les dents Félice, tu es obligée de te retourner à moitié pour lui faire face, les yeux froids et pourtant brûlant d’émotion. Sa dernière remarque te réchauffe dans ton irritation et tu tires ton poignet pour qu’il le lâche.

« - Hors de ma vue ? HORS DE MA VUE ? »

C’est de trop. Elle part toute seule avec une force que tu ne contrôle pas. Dans un claquement qui résonne, ta main rencontre sa joue pour lui faire mal, pour lui faire l’écho de ton cœur qui se serre au point d’avoir une sensation d’étouffer. Hors de ma vue. Ça te fait mal. Un rejet douloureux. Ton air qui se voulait distant se décompose pour montrer ta souffrance. Oui tu as du mal à assumer qu’il puisse t’atteindre facilement, oui tu as du mal à assumer qu’il t’a touché le cœur comme personne ne l’a jamais fait. Oui tu as du mal à assumer qu’il puisse te plaire alors qu’il y a peut-être quelqu’un d’autre qui t’attends en dehors de ce monde à part.

« - Tu oses me balancer ça ?! Tu te prends pour qui au juste Cassidy ! Tu n’es personne tu m’entends ? PERSONNE ! »

Tu pleures, c’est plus fort que toi. Tu as toujours été une chouineuse, débordante de sensibilité qui n’arrive pas à contrôler son impulsivité. Tu veux le blesser comme il t’a blessé, tu veux lui faire mal comme toi tu as mal. Mais tu as peur de ne même pas l’effleurer avec tes mots. Tu as peur d’être personne pour lui. Alors tu pleures dans ta rage et ta hargne, tu serres le poing pour t’approcher et frapper son torse.

« - Tu n’es rien ! Rien du tout ! T’es qu’un connard ! Un enfoiré… »

Tu stoppes tes paroles, tu trembles en lui assénant d’autres coups beaucoup plus faibles avant de t’arrêter, la tête contre son épaule, immobile. T’assumes pas Alice, mais il est pas stupide. Non, il est même un peu trop perspicace. Et cette influence qu’il a sur toi n’arrange rien.

« - Je me suis inquiétée et alors… Tu vas faire quoi hein. Me rejeter encore ? »

Le dernier mot est sortit malgré toi, mais tu n’en a rien à faire. De toute façon, tu n’es pas à ça près. C’est trop tard pour faire marche arrière.

BY MITZI



Voir le profil de l'utilisateur
★ MESSAGES : 46
★ AVATAR : Craig tucker (dylan o'brien fanart) et dylan o'brien (IRL)
★ CRÉDITS : Me & Neige
★ COMPTES : Isadora
★ RÔLE : Espion d'Aquila chez Liontari
avatar
AQUILA

Nightcall


Ouuuh. ça sentait mal pour toi. Plutôt mal ouai.
Sa main vient s'écraser sur ta joue dans un bruit de claquement de fouet. Tu réagis pas, te frottant même pas la joue. Tu la regardais s'époumoner sans aucune expression sur le visage.
T'es minable. Vraiment minable. Mais tu peux pas putain, tu peux pas tomber dans ses bras pour ensuite retourner à Aquila.

Elle te détesterait encore plus qu'elle te déteste déjà maintenant. Elle te retrouverait au bout de la terre pour t'arracher les boyaux avec une lame incandescente. Bordel, tout ce que tu souhaitais au fond, c'est qu'on te foute la paix. Aquila ou Liontari. Sortir d'ici était ton seul objectif, tout comme boire des litres et casser des nez.

« Ouai j'ose. »

Tu t'essuies le sang qui s'écoule de ton nez sans réagir plus. Tu étais personne en effet, un point de plus dans la foule. Un numéro dans cette immense expérience.

« Si je suis personne, pourquoi tu pleures encore ? »

Elle s'inquiète pour toi.
Tu comprends que t'as arrêté d'essayer de comprendre.

« Te rejeter ? Mais je t'ai jamais vraiment rejeté, c'est toi qui veut me frapper dès que tu me vois p'tain. Tu me parles mal et t'embrasses mes potes pour te venger de trucs sans importance. »

Ouai, ton baiser avec Ahn, c'était peut-être une boulette.
Parce qu'elle te tournait déjà autour.
Et que t'étais un peu réceptif.
Mais t'as paniqué et tu t'es excusé, ça arrive non ?

« Je suis désolé Alice, mais tu veux quoi ? Que je m'excuse encore une ctaine de fois ? Tu m'ordonnes de plus m'approcher de toi, et tu dis que je te rejette. »

Tu fronces les sourcils et la regarde avec mépris.
Alors tu prends une grande inspiration, et sans réfléchir tu decides de te transformer. Adaptation difficile car pouvoir encore trop récent et capricieux. Alors que devant ses yeux se tient un renard aux poils pas très soyeux, un peu amoché... tu commences à partir dans une direction, t'arrêtant de temps en temps sur les pavés d'Ingary pour voir si elle te suit bien. Après quelques longues minutes de marche à la belle étoile, tu rentres dans une auberge. Tu grimpes sur le comptoir et le concierge glisse une clé dans ta gueule. Tu sautes alors pour prendre les escaliers. Une fois qu'elle fut derrière toi devant la porte de la chambre tu jettes les clés à ses pieds.



Voir le profil de l'utilisateur
★ MESSAGES : 121
★ AVATAR : Anarchy Stocking // IRL : Shelley Hennig
★ CRÉDITS : ♥♥
★ RÔLE : Recruteuse
avatar
LIONTARI

Nightcall

Fière Alice, ta moue devient boudeuse quand il énonce les faits. Qui te semblent stupides qui plus est. Ça te ne ressemble pas d’agir ainsi, de faire des actes immatures à ce point. Embrasser un de ses amis pour te venger, quelle connerie. Tu recules alors, le regard fixant autre chose que sa personne, essuyant tes larmes au passage. Il ne comprend rien pas vrai. Non, au fond il n’a pas conscience des raisons qui t’ont poussée à faire ça. Toi non plus quelque part. Cette sensation que ça te dépasse est toujours présente. Il y a un truc qui ne va pas. Mais tu n’arrives pas à mettre le doigt dessus.

Alors tu te tournes pour prendre la parole, tu allais dire quelque chose mais ta phrase t’échappe quand tu l’observes en train de se transformer. Quand tu le vois se dévoiler sous une nouvelle forme. Un renard. Peut-être pas l’un plus beaux qui puissent exister, mais tu admires pourtant sa couleur sombre. Il part et tu le suis sans attendre à travers les rues d’Ingary. Tu ne le laisseras pas t’échapper si facilement Félice. Alors tu lui emboites le pas pendant quelques minutes, ne te doutant pas une seconde du lieu où il veut t’emmener. Puis au bout d’un moment, tu vois l’insigne d’une auberge, il récupère une clé avec le concierge qui vous laisse passer et la destination finale n’est autre qu’une chambre.

« - Pourquoi on est ici ? »

Tu ramasses la clé qu’il te jette, tu rentres et tu fermes la porte derrière toi sans la verrouiller. Curieuse Félice, tu analyses la pièce dans ses moindres recoins sans trouver le pourquoi de ta présence ici. Tu fais face au renard en croisant les bras.

« - Renard hein… Ce sont des animaux cachottiers et rusés. Rien que de part cette forme, on peut deviner que t’as pas mal de secrets. »

Tu essais de comprendre, tu t’adosses à la porte avant de voir la pièce pour la salle de bain. Repensant à l’objectif initiale de ta venue, tu y vas pour vérifier ce qu’il y avait dans l’armoire à pharmacie. Pas grand-chose, du coton et du désinfectant. La base, même pas de pensement. Tu fais la moue, tu prends le matériel avant de revenir vers lui.

« - Ça devrait suffire pour ce que t’as. Et t’as pas intérêt à protester. »

Les explications viendraient après. Ou pendant. Même si tu ne sais pas vraiment quoi dire.
Non, t’es paumée Alice. Un peu trop à ton goût d’ailleurs. Et pourtant t'as des questions Alice, tu en as toujours.

« - ... Depuis quand tu peux te transformer en animal ? »

BY MITZI



Voir le profil de l'utilisateur
★ MESSAGES : 46
★ AVATAR : Craig tucker (dylan o'brien fanart) et dylan o'brien (IRL)
★ CRÉDITS : Me & Neige
★ COMPTES : Isadora
★ RÔLE : Espion d'Aquila chez Liontari
avatar
AQUILA

Nightcall


Elle attrape la clé et ouvre la porte. Elle a compris ce que tu attendais d'elle... même si ce n'était pas réellement difficile à comprendre. Tu bailles et ouvre grand la gueule pour passer en premier à l'intérieur, grimpant sur le lit pour te rouler instinctivement dessus. Mais tes blessures te faisaient encore mal, même sous cette forme. Alors tu attends, allongé et immobile sur le lit, à fixer le plafond de tes pupilles noires et vides, attendant qu'elle revienne de la salle d'eau à disposition.

Elle revient avec de quoi te soigner et tu aurais souris sous ta force humaine. Tu te contentes de ne pas bouger, alors qu'elle te place sur ses genoux. Le désinfectant brûle ta chair mais l'animal se tait. Tu te laisses faire, respirant bruyamment la gueule ouverte. Et alors que les forces t'abandonnent tu reprends ta forme originelle, la regardant dans les yeux alors qu'elle appuyait toujours sur les plaies de ton visage.

« Depuis pas très longtemps. »

réponse honnête car flemme de mentir d'avantage.

Elle avait parlé un peu plus tôt des traits de caractère revenant souvent chez les renards. Tu esquisses un rictus malin en ricanant.

« Pourquoi tu croies que j'ai choisi celui là ? »

Tu arrêtes de sourire, fronçant les sourcils.

« J'en ai marre de m'excuser.»

Tu avances ta tête pour lui arracher un baiser, il n'était pas timide mais pas très engageant non plus. Tu avais juste besoin de sentir la pulpe de ses lèvres qui sentent la fraise.
Tu avais juste besoin de ne plus réfléchir et de te laisser aller, alors que ton coeur te hurlait de continuer à l'embrasser.



Voir le profil de l'utilisateur
★ MESSAGES : 121
★ AVATAR : Anarchy Stocking // IRL : Shelley Hennig
★ CRÉDITS : ♥♥
★ RÔLE : Recruteuse
avatar
LIONTARI

Nightcall

Avec précaution, tu l’installes sur tes genoux sans un mot tandis que tu mets un peu de désinfectant sur le coton. Prudemment, tu n’aimerais pas qu’il te morde, tu appliques le coton sur ses blessures pour enlever le sang et nettoyer la plaie, au moins pour minimiser les dégâts et faciliter la cicatrisation. Ça t’apaise ainsi Félice, ta colère d’il y a quelques minutes s’est évaporée pour ne laisser place qu’à un calme fragile qui parcours ton être. Ça te laisse pensive, tu ne te rends même pas compte que tu lui caresses un peu la tête tout en le soignant.

Il reprend alors sa forme humaine pour te répondre. Pas longtemps, donc cela devait toujours lui faire un peu mal. Tu lèves les yeux au ciel face à sa deuxième réponse.

« - Comment peut-on faire confiance à quelqu’un qui n’a que des secrets au juste ? »

Pour toi, il était facile de les deviner, mais pour les autres c’est une autre histoire. Mais il te prend au dépourvu avec sa dernière réplique et sans que tu ne puisses réagir, il t’embrasse. Débordant de simplicité, tu sens ton cœur manquer un battement. Au vu du lieu, il fallait pourtant que tu te tiennes Alice. Facile à dire, alors que tu lui rends son baiser tout aussi délicatement avant de t’écarter, les yeux fuyards.

La colère n’a plus sa place dans cette ambiance devenue plus sereine pour ainsi dire.

« - Tu n’as pas à t’excuser… J’ai mal agis en embrassant Finn. C’était puérile de ma part. »

Tu sais reconnaître tes torts fière Félice, et tu soupires en passant une main dans tes cheveux foncés. Tu ne sais toujours pas d’om t’es venue cette envie de vendetta, mais maintenant que tu as pris un peu de recul, tu sais que c’était stupide. Maintenant, s’il venait à embrasser une nouvelle fois une autre fille… Tu le fixes, soudainement plus accusatrice. Tu n’as toujours pas connaissance des faits d’ailleurs. Il a paniqué en te voyant et a embrassé Ahn. Mais pourquoi cette frayeur d’un coup ?

Tu soupires de nouveau et tu secoues la tête. Ce n’est pas le moment de remuer le couteau dans la plaie. Maintenant que vous êtes presque à ça de faire la paix… Tu trouveras la raison. Mais pas avec lui. Non, avec la victime. Avec Ahn. Un fin sourire narquois, tu deviens joueuse d’un coup Félice, tu as trouvée un moyen d’avoir tes informations sans compter sur lui et tu passes sur un autre sujet, satisfaite de ton raisonnement.

« - Sinon, tu comptes dormir ici ? Le campement ne te plaît donc pas ? Ou bien est-ce que tu passes ici souvent après tes combats de rues ? Tu fais ça souvent d’ailleurs ? »

Occuper son esprit avec tes questions histoire qu’il ne soupçonne rien, rusée Alice, vas-tu prendre le renard à son propre jeu ?

« - Vu que le concierge connait ta forme de renard, je dirais que oui. »

Faussement diffamatrice, tu arques un sourcil en le fixant, t’empêchant de penser à ses lèvres que tu as envie d’embrasser.
BY MITZI



Voir le profil de l'utilisateur
★ MESSAGES : 46
★ AVATAR : Craig tucker (dylan o'brien fanart) et dylan o'brien (IRL)
★ CRÉDITS : Me & Neige
★ COMPTES : Isadora
★ RÔLE : Espion d'Aquila chez Liontari
avatar
AQUILA

Nightcall


Elle soulève une question intéressante. Comment te faire confiance alors que tu es une énigme? Tu commences à regretter, à vouloir t'effacer. Des secrets tu en avais plein, et c'était parce que tu étais sûr qu'ils n'allaient pas lui plaire que tu les gardais secrets. Tu soupires et ne lui répond pas. Puis viens le moment de ce baiser presque trop doux. Ses lèvres sucrées contre les tiennes, tu finis par reposer ta tête sur ses genoux. Tes yeux malicieux brillent en la scrutant sans ménagement.

« Heureux de te l'entendre dire.»

Ses excuses sonnent comme une victoire pour toi. Le sourire fier et provocateur, tu échappes un ricanement satisfait.
Alors qu'elle te soigne, commence l'interrogatoire. Tu t'attendais à ce genre de questions et heureusement tu avais déjà pensé aux réponses.

« Avsos est neutre n'est-ce pas ? Désolé de te décevoir mais ma présence ici n'a rien d'exceptionnel.»

Tu te redresses, les coudes sur ses cuisses, mais ton visage plus proche du sien. Tu la dévisages, te retenant de déguster chaque partiel de ses lippes.

« Je me bat souvent ici, j'ai rendu des services au directeur de cette auberge en le débarrassant de la racaille. Il me prête une chambre à l'occasion.»

Tu marques une pause, voulant la prendre à son propre jeu.

« et je peux y emmener qui je veux, tu vois. C'est pas la première fois.»

Mensonge effrontée pour la faire rager, la voir craquer. Et sans attendre la suite, tu attrapes ses poignets pour la plaquer contre le lit, venant dévorer son cou de baisers brûlants.



Voir le profil de l'utilisateur
★ MESSAGES : 121
★ AVATAR : Anarchy Stocking // IRL : Shelley Hennig
★ CRÉDITS : ♥♥
★ RÔLE : Recruteuse
avatar
LIONTARI

Nightcall

Il semble satisfait de tes excuses et alors qu’il prend place, tu l’admires l’espace de quelques secondes où il se dresse sur tes cuisses, le visage proche et l’air taquin. Il s’explique et tu le crois, ne doutant pas qu’il puisse te mentir à ce sujet. Car oui, tu es persuadée qu’il cache quelque chose Félice, un secret qu’il confine pour ne le révéler à personne. Curieuse, tu pourrais pourtant lui arracher les clés pour ouvrir cette porte contenant ses cachotteries, mais tu n’en fais rien. Ce n’est pas ainsi que cela fonctionne, alors tu attendras qu’il se dévoile. Si jamais cela devait arriver.

Provocation, tu sais pertinemment qu’il veut te faire réagir avec sa dernière phrase et tes sourcils se froncent. Une nouvelle fois, il ne te laisse le temps de parler car il te plaque au lit, te tenant les poignets alors que ses lèvres rencontrent la peau de ton cou. Instinctivement, tu te détends en appréciant ce qu’il fait, tu glisses les mains dans son dos avant de glisser tes doigts dans ses cheveux sombres et étonnement doux. Tu aimes le sentir contre toi, avoir son corps sur le tien, que ces frissons parcourent ton être. Puis tu ouvres tes paupières, toute rouge avant de le renverser pour te retrouver au-dessus de lui.

Tes poignets toujours dans l’étau de ses mains, tu le fixes droit dans les yeux en prenant la parole.

« - Je ne sais pas si tu as dis la vérité, mais je ne suis pas ces autres nanas que t’as pu ramener ici. »

Et pourtant tu ne peux pas nier cette attirance Alice, cette envie irrépressible de l’embrasser ou même de le toucher simplement. Tu luttes encore en ton fort intérieur, tu combats pour ce souvenir qui a maintenu un espoir pendant trois ans, un rêve de revoir cette personne qui murmure ton nom avec cette tendresse que tu n’as retrouvée nulle part ici. Et ça te hante Alice, parce que tu as l’impression de le trahir. Ça te bouleverse, parce que Cassidy lui ressemble plus que tu ne le voudrais. Tu n’as de lui que son sourire, et pourtant ils sont si similaires… Tu te fais des idées, tu en es persuadée aussi.

Mais tu sais que tu ne peux pas résister longtemps. Tu sais qu’il est dangereux dans ce qu’il éveille en toi. Tu sais que tu vas devoir rendre les armes tôt ou tard. Tu te mords les lèvres, tu recules en le faisant lâcher prise et tu sors du lit, regrettant déjà d’avoir quitté son étreinte.

« - Je ne peux pas rester ici. Va te trouver une autre pour la nuit. »

Tu serres les poings, tu n’as pas envie qu’il se jette dans les bras de la première venue. Mais tu ne peux pas encore tomber dans les siens.
BY MITZI



Voir le profil de l'utilisateur
★ MESSAGES : 46
★ AVATAR : Craig tucker (dylan o'brien fanart) et dylan o'brien (IRL)
★ CRÉDITS : Me & Neige
★ COMPTES : Isadora
★ RÔLE : Espion d'Aquila chez Liontari
avatar
AQUILA

Nightcall


Tes lèvres sur son épiderme laiteux, tes mains qui parcourent une ligne toute tracée, celle de ces hanches jusqu'au creux de ses reins. Felice est enivrante et tu te fais tourner la tête. Bien plus que ce que tu voudrais t'avouer. Elle te retourne et te chevauche, tu étires un rictus de débauche.
Alors tu ne peux t'empêcher de la titiller, amusé qu'elle puisse partir au quart de tour, sa réaction fut donc escompté.

Gémissements écourtés par son désir de départ précipité, tu lui retiens le bras en fronçant les sourcils.

« Ou tu crois aller comme ça ? »

Tu te redresses en même temps, suivant le mouvement fuyard de son corps qui t'échappes. Elle veut partir et s'enfuir, alors que ses courbes hypnotisées réclament d'être caressées. Tu le vois dans son souffle saccadé que Felice s'en veut d'être vexée. Mais tu respectes son putain de choix et lâche son bras.

« J'ai aucun autre fille, je voulais juste voir ta réaction. »

Tu te lèves à son tour, avançant dangereusement vers elle pour la bloquer contre le mur. De tes deux mains, tu veux qu'elle te regarde dans les yeux. Et tu passes du charmeur au manipulateur, petite moue triste que tu lui fais encore. Craque, craque, Alice, tu sais qu'à ce jeu je suis le plus fort. Tu tires la langue et plaque tes lippes aux siennes. L'encéphale s'embrase alors que tu colles ton front au sien. Tu éloignes ta bouche, respirant dans un murmure bruyant.

« Ne t'en vas pas. Pas maintenant. »



Voir le profil de l'utilisateur
★ MESSAGES : 121
★ AVATAR : Anarchy Stocking // IRL : Shelley Hennig
★ CRÉDITS : ♥♥
★ RÔLE : Recruteuse
avatar
LIONTARI

Nightcall

Pourquoi ce dilemme te fait si mal Alice ? Pourquoi as-tu tant de mal à accepter ce qu’il se passe en ce moment dans ta tête ? Peut-être à cause de ce sentiment de culpabilité qui se fait de plus en plus envahissant, qui te ronge comme un chien le ferait avec son os. Chaque coup de dent étant le rappel douloureux de ton souvenir, similaire à une baffe que tu as de plus en plus de mal à encaisser. Pourquoi est-ce que cela doit te faire souffrir presque autant de ne pas être avec Cassidy ? Pourquoi est-ce que son manque est similaire à celui de son sourire ? Pourquoi Alice, pourquoi pour l’amour du ciel tu te prends autant la tête ? Tu serres les dents quand il te plaque au mur, tu attends son baiser autant qu’il t’effraie. Et pourtant tu lui rends, avide d’en avoir plus, désireuse de son être entier. Et il le sait, tu en es persuadée.

Parce qu’il n’est pas stupide, encore une fois. Et que tu dégages des signes beaucoup trop visibles. Il te demande de ne pas partir, tes sourcils se froncent dans une expression presque désespérée. Tu souffres Alice, ces sentiments qui naissent à son égard te font mal. Tu as tenue trois années sans avoir personnes, sans rien oser. Jusqu’à lui. Jusqu’à son regard qui t’embrase la peau, jusqu’à son toucher qui te donne des frissons, jusqu’à son sourire narquois qui tourne sans cesse dans ta tête. Ta devise est pourtant de profiter un maximum Alice, de ne pas avoir de regrets. Et alors que tu lèves ta main pour la poser sur sa joue, alors que tu contemples ces yeux sombres qui brûlent d’envie, tu sais que tu ne vas jamais autant te lamenter si jamais tu l’abandonnes.

Alors tu cèdes. Tu saisis son visage entre tes mains pour venir l’embrasser, pour unir vos souffles dans un baiser passionné. Tu cèdes Alice, parce que tu n’as pas envie de nier tout ça. Tu veux juste l’avoir avec toi pour cet instant. Et pour tous les autres où vous pourriez être ensemble. C’est simple, et c’est pourtant très fort. Tu le découvriras au fur et à mesure que le temps passera, tu sauras qui est vraiment Cassidy derrière ses airs de connard et ses taquineries mesquines.

Un mouvement de recul de ta part, tu le fixes un peu essoufflée avant de prendre la parole.

« - Je reste pour cette fois… Mais ne te fais pas d’idées. »

Tu es pourtant toute rouge, c’est facile de s’en faire, mais fière Félice, tu ne veux pas te montrer faible devant lui, à aucun instant.
BY MITZI



Voir le profil de l'utilisateur
★ MESSAGES : 46
★ AVATAR : Craig tucker (dylan o'brien fanart) et dylan o'brien (IRL)
★ CRÉDITS : Me & Neige
★ COMPTES : Isadora
★ RÔLE : Espion d'Aquila chez Liontari
avatar
AQUILA

Nightcall


Alors que ses doigts viennent rendre prisonnier ton visage, ton regard se perd un moment dans le bleu de ses yeux impertinents. Tu savais à ce moment là qu'elle était plus que ce que tu avais pu vouloir la considérer.
Une simple amante, pour te protéger.
Un simple amant, pour la protéger.
La dissimuler à ces traitrises et tes péchés. Mais tu voulais qu'elle te regarde vraiment, comme celui que tu étais. Pourquoi devait-ce toujours être si compliqué. Tu ne regrettais pas en soi, d'avoir pu infiltrer les Liontaris contre leur gré, car si ce n'était pas le cas, tu serais encore à Aquila en train de te bastoner. Entre les bars et les dalles de la ville usées. Tu n'aurais pu soupçonner son existence, comme une étoile qui n'apparait que le soir et qui est trop loin pour qu'on puisse plus qu'en rêver.

« Je veux me faire des idées, Alice. »

Tu réponds à son baiser de cette fougue qui te caractérisait tant. Elle faisait naitre au creux de ton coeur ce brasier qui grondait comme un volcan. Prêt à explorer. Alors que tu lèves ses bras pour te débarrasser de son haut, tu effleures ses mains du bout de ses doigts, descendant jusqu'à ses aisselles avec délicatesse. Tu embrasses sa nuque et tu parsèmes son épiderme du contact de tes lèvres brûlantes.

« Est-ce que je peux me faire des idées ? »

Un sourire toujours plaqué aux lèvres, tu faisais le malin pour une seule bonne raison : tu savais l'attraction plus que réciproque. Tu savais la connerie auxquelle aucun de vous ne pouviez résister.



Voir le profil de l'utilisateur
★ MESSAGES : 121
★ AVATAR : Anarchy Stocking // IRL : Shelley Hennig
★ CRÉDITS : ♥♥
★ RÔLE : Recruteuse
avatar
LIONTARI

Nightcall

Ton haut est retirée, tu te retrouves avec seulement ton sous-vêtement pour cacher ton buste et les joues qui rougissent encore plus. Ses doigts te donnent des frissons quand ils parcourent ta peau, tu sens ta respiration s’accélérer quand il parsème ton cou de baisers brûlants. Arrogant, sa deuxième question te fait pourtant sourire. Il peut être confiant, car il n’est pas non plus en position de faiblesse. Non, il t’a fait abandonner toute résistance et tes doigts saisissent le bord de son haut, prêts à leur tour pour le lui enlever d’un geste rapide. Le morceau de tissu rejoint le tien par terre, tu te mords la lèvre en l’observant ainsi.

Bien bâti, il n’y a pas à dire. Ce n’était pas difficile à deviner mais le voir de tes propres yeux te fait un tout autre effet. Tu souris ensuite Alice, tu t’approches en collant ton corps contre le siens en posant tes lèvres sur le creux de sa mâchoire.

« - Ça dépend… Quel genre d’idées tu veux te faire de moi, Arcturus ? »

Son prénom te donne un léger frisson, mais tu ne confonds pas les deux Alice. Non, ils sont deux personnes avec simplement la même appellation. Tu fermes un instant les yeux en embrassant sa peau, tu caresses son torse du bout des doigts, tu sens ton désir monter lentement mais sûrement, faisant battre ton cœur un peu plus vite avec le besoin de le toucher constamment. C’est une connerie peut-être. Certainement. Mais tu t’y jettes à corps perdu. Cette envie est étrange Alice, celle de le vouloir lui.

Et pourtant, tu le sens comme une découverte. Comme une personne qui prends de la drogue pour la première fois. Ce n’est pas une inauguration non plus, tu en es certaine. Mais depuis que tu es ici, ça l’est en revanche. Alors tu le fixes de nouveau, il est plus grand et tu remarques que tu es sur la pointe des pieds pour que vos visages soient si proches, que cette tentation soit si difficile à tenir.

C’est ce qui rends cette attraction si palpable, à la fois si proche et pourtant, beaucoup trop loin. Tu glisses tes doigts sur sa nuque pour agripper ses cheveux, tu fais mine de l’embrasser en t’arrêtant juste à l’effleurement. Alice qui aime se faire désirer, tu as un sourire taquin pour qu’il craque à son tour.
BY MITZI



Voir le profil de l'utilisateur
★ MESSAGES : 46
★ AVATAR : Craig tucker (dylan o'brien fanart) et dylan o'brien (IRL)
★ CRÉDITS : Me & Neige
★ COMPTES : Isadora
★ RÔLE : Espion d'Aquila chez Liontari
avatar
AQUILA

Nightcall


Tu te rends enfin compte de tout ce qu'elle représente à tes yeux. Quand tes mains parcourent son corps, tu voudrais presser ses courbes entre tes doigts. Elle est aussi précieuse que de l'or, aussi envieuse que l'est son corps. Tu en deviens frénétique à en perdre la tête, tu te nourris de sa fragrance envoûtante. Felice Alice est bien plus ancrée dans ta tête que tu n'aurais voulu le croire. Ses murmures délivrent tes maux et tu te laisses aller, ta langue effleurant son épiderme laiteux et frissonnant. Tu te redresses, les mirettes pétillantes d'excitation.

« Quelles idées tu dis ? »

Tu ne voulais pas réellement le dire. Poser des mots sur tes sentiments, tu craignais soit de lui faire peur soit de lui briser le coeur. Tu frôles son visage du bout de ton nez, respirant doucement près de son oreille pour murmurer.

« Je crois que je suis déjà fou de toi. »

Tes mains retournent saisir la courbure de ses hanches et tu presses le bas de ton corps contre le sien. Mordillant le lobe de son oreille, tu susurres d'une voix plus caverneuse.

« Et je sais que toi aussi. »



Voir le profil de l'utilisateur
★ MESSAGES : 121
★ AVATAR : Anarchy Stocking // IRL : Shelley Hennig
★ CRÉDITS : ♥♥
★ RÔLE : Recruteuse
avatar
LIONTARI

Nightcall

Ses caresses t’hypnotisent, tu te mords les lèvres alors que ses doigts parcourent ta peau, tu laisses même échapper un petit soupir en sentant sa langue parcourir ton cou. Tu as des frissons d’envie, tu te contiens alors que ton regard brûle de désir pour lui. Bon sang, tu n’es pas censée le vouloir à ce point, pourquoi a-t-il tant d’effet au juste ? Son nez effleure ton visage, il te murmure quelque chose qui te fait chavirer à l’oreiller.

Je suis déjà fou de toi.

Tu inspires, tu te laisse aller alors qu’il saisit ton corps pour le coller au sien, tu agrippes ses bras avec tes doigts alors qu’il mordille ton lobe pour affirmer que c’est aussi ton cas. Pas très discrète Alice, tu as pourtant luttée pour ne pas tomber dans le piège qu’il tendait. Pour ne pas être avide de sa présence, pour ne pas avoir besoin de son souffle sur ta peau. Tu as cédée tes dernière résistances Félice, tu recules son visage pour fixer ses yeux, entrapercevoir les constellations de son âme à travers, ils te semblent si familier et pourtant si inconnus…

« Tu parais bien sûr de toi dis donc… »

Un sourire narquois, tu te mets de nouveau sur la pointe des pieds pour poser ton front sur le sien, ton regard descend l’espace de quelques secondes sur sa bouche charnue avant de revenir se planter dans ses sombres prunelles. Désireuse Alice, tu n’as qu’une envie à cet instant.

« Mais tu as raison… Je suis folle de toi Cassidy. »

L’avoue te fait un drôle d’effet. Ça te procure encore plus de frissons alors que tu colles ton buste contre son torse nu. Et dans ton impatience incontrôlée, tu l’embrasses de nouveau sans lui demander son avis.
BY MITZI



Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: L'Enclave :: Ingary :: Quartier commerçant
❝ Nightcall | Pv. Felice

Sauter vers: